Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 19:13

 

Quatrième de couverture

 

Dans le monde entièrement clos où vit Trella, ce monde qu'on appelle le Cube, il n'y a ni avenir ni issue. Pas de rébellion possible, sauf à finir dans la Broyeuse. Et ceux qui voudraient lui faire croire le contraire en murmurant qu'il existe une Porte, cachée quelque part, dans les entrailles du Cube, sont juste d'immondes trafiquants d'espoir. D'ailleurs, elle veut le prouver. Voyageuse clandestine prête à affronter l'interdit, elle se lance alors dans la quête impossible : trouver la Porte...

 

[J'ai lu l'édition Harlequin (Darkiss) ~ publiée en 2011 ~ 470 pages]

 

Mon avis

 

Mille merci à Tessa !!!! J'ai eu la chance de gagner le concours qu'elle a organisé sur son blog Le fauteuil où j'ai eu le plaisir de choisir un livre de mon choix, qui s'est donc porté sur ce livre jeunesse dystopie et science-fiction qui me tentait beaucoup 

Je pensais que pour découvrir cette auteure je lirais d'abord la trilogie Les portes du secret dont j'ai beaucoup entendu parler, mais finalement c'est donc sur son dernier roman que je suis tombée.

C'est un livre "tourne-page", vous savez ceux que vous ne pouvez plus vous arrêter de lire tellement c'est bien ? On a un suspense énorme ! Et tout un tas d'émotions ;D

 

Déjà, parlons du contexte, essentiel, de l'histoire : Le Cube, monde clos et à l'espace limité. Vivant en autarcie (système d'un territoire qui vit uniquement de ses propres ressources sans échanges avec d'autres membres extérieurs) totale, tout y est recyclé; il est fermé à tout et replié sur lui-même depuis des siècles, impossible d'en sortir.

C'est donc dans un monde entièrement clos que se passe l'histoire, détail intéressant qui rend presque claustrophobe ! Pendant ma lecture, j'avais l'impression d'être enfermée avec l'héroïne Trella, complètement prise dans l'histoire ! 

L'organisaion du Cube est inégale : les Supérieurs vivent en haut et les Inférieurs, héritant des tâches plus plus ingrates, en bas. Bien entendu, la partie supérieure a le pouvoir sur la partie inférieure, dominée, une sorte classe ouvrière où ses habitants travaillent dur sans récompenses ni fantaisies...

La population est sans espoirs pour l'avenir car tout le monde ignore absolument tout du monde extérieur dans lequel ils évoluent, avec une question crutiale : qu'y a-t-il en dehors des limites du Cube ? La rumeur sur l'existance de la Porte qui permettrait d'en sortir est-elle vraie ? La mémoire collective ne remonte pas plus loin qu'à l'existence du Cube et son système (ça me rappelle La fôret des Damnés) qui est une dictature évidemment, c'est le seul que les gens connaissent.

Trella est une Gratteuse chargée d'entretenir les locaux en astiquant les différentes conduits et fait partie des Ponts inférieurs. Elle n'aime personne, sauf son meilleur ami Craig, et ne se sent pas chez elle parmi ses semblables, les autres Gratteurs qu'elle trouve stupides parce qu'ils ont l'air d'accepter leur sort.

Contre le système du Cube qu'elle rêverais de quitter, les stupides rumeurs sur l'existence de la prétendue Porte qui pourrait leur faire quitter cet enfer l'énervent... Comment leur prouver que c'est faux ?

La trame de l'histoire est bien pensée, et on a pas mal rebondissements innatendus, c'est très prenant :)

 

Je dois aussi dire que j'ai eu du mal à me "repérer" dans le Cube au début, ni à me le représenter, je comprenais rien à ces Secteurs et Niveaux mais c'est venu petit à petit.. :)

 

On retrouve les éléments habituels d'une dictature : une police qui fait respecter les règles (la Police de Contrôle de la Population, dite les Pop Cops), la menace d'une effroyable punition en cas de rebellion (la Broyeuse), un mode de vie imposé avec une minorité à la tête d'une population sans libertés (hierarchie du Cube), et bien sûr un héro (ici une héroïne ;)) qui va se rebeller, comme pour chaque livre de ce genre (que j'aime beaucoup hein )

 

Trella m'a beaucoup fait penser à Katniss (Hunger games) avec son esprit rebelle et son petit côté casse-cou ;D Je me suis facilement identifié à elle, et elle est très attachante (vivment que je la retrouve dans le prochain tome !). Elle est aussi très indépendante et solitaire : ses escapades dans les Niveaux supérieurs constituent la seule activité qu'elle aime faire pendant son temps libre, seule et loin des autres "moutons" ^^ Elle change agréablement des héroïnes naïves habituelles (je les aime bien hein ^^) avec son caractère dur et sa logique réfléchie et d'action ! Elle est aussi très curieuse et aventureuse avec son envie d'explorer tout le Cube. J'ai aimé voir son évolution : au départ elle hait son monde et son entourage, puis elle comprend certains éléments et sa vision change.

Pour les autres personnages, je citerais seulement Craig, ce bon vieux Craig qu'on est obligé d'aimer ;)

 

Cet univers post-apocalyptique est passionnant, j'ai adoré découvrir toutes les règles, hiérarchie et mode de vie des habitants du Cube !

Comme pour les autres livres dystopiques [♥] que j'ai lus (Uglies, Hunger games, Delirium, 1894), ça m'a fait réfléchir sur des thèmes comme la dictature, la liberté, la rebellion, comment une population ignorante peut être facilement dominée...

Mais aussi sur le système des castes (appliqué dans le Cube) qui n'est pas présent dans les autres dystopies (donc c'est un élément original !) et très intéressant :) Ça donne une dimension plus social au roman.

 

J'ai adoré la fin, j'attends la suite avec beaucoup d'impatience !! C'est un mélange de bons éléments (univers intéressant, bons personnages, action, suspense, rébellion, matière à réfléchir et un peu d'amour) que j'ai hâte de retrouver 

 

C'est donc une très bonne découverte et un début de trilogie réussit  Ce gros coup de coeur va à coup sûr devenir une de mes sagas préférées !!

 

Encore merci BEAUCOUP à Tessa   Je te suis très reconnaissante pour m'avoir permi de découvrir ce livre génial !!!

 

Ma note

10/10 http://idata.over-blog.com/0/35/00/69/smiley_-_emoticone_anim__-_amour_coeur_qui_bat_2.gif

 

Extraits

 

Le point de vue de Trella au début :

«Les Gratteurs sont brusques. Ils sont bourrus. Ils se plaignent. J'ai beau appartenir à la même catégorie qu'eux, je les déteste tous sans exception. Sauf Cog. Il écoute les gens. Il s'intéresse à leurs petites misères. Il leur redonne le sourire. Un phénomène exceptionnel en ces lieux, aussi exceptionnel que l'est Cogon.»

p. 11 de l'édition Harlequin (Darkiss)

 

Puis la rencontre entre Trella et le "Prophète", l'Homme Brisé qui affirme l'existance d'une porte :

«L'Homme Brisé se mit à rire, attirant les regards de Gratteurs autour de nous.

- Cog m'a avertit que tu serais difficile à convaincre, mais je crois qu'il était en dessous de la réalité...

Il se tut, étudiant longuement mon visage.

- Que me voulez-vous ?

- J'ai besoin de ton expertise.

- Quelle expertise ?

- Tu connais tous les tyaux, corridors, conduits, raccourcis, trappes et échelles de l'Intérieur. Tu es la seule qui puisse récupérer une chose dont j'ai besoin.

- Comment savez-vous tout ça ?

- J'ai entendu des rumeurs à propos d'une Reine des Tuyaux. Et Cogon me les a confirmées.»

p. 20-21 de l'édition Harlequin (Darkiss)

 

 http://i242.photobucket.com/albums/ff121/iheartpresents/AUInsideOutFC.jpg http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv67081034.jpg


Vous pourrez lire d'autres avis sur sa fiche bibliomania de livraddict :

livraddict logo big 

 

Saga Inside out (trilogie)

Tome 1 : Enfermée

Tome 2 : Menacée

Tome 3 : [pas encore paru]

 

Je vous conseille de lire une interview de l'auteure très intéressante chez Francesca :)

 

J'aime de plus en plus la dystopie et le post-apocalyptique, je voudrais maintenant commencer les sagas Promise, DivergentChroniques de la fin du monde, Le dernier JardinBirth MarkedLa déclaration... et lire quelques classiques du genre 1984Le meilleur des mondesFarenheit 451Ravage... 

 

J'en profite pour faire tourner l'article sur la dystopie très intéressant de Lalou, à lire ! :)

 

Repost 0
Published by Anasthassia Anasthassia =) - dans Livres
commenter cet article
3 avril 2012 2 03 /04 /avril /2012 22:22

 http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv24675838.jpg  http://4.bp.blogspot.com/-aInE68eh6Ys/TywjnZTWsrI/AAAAAAAABQ8/hIiIPQvOl7Q/s1600/Delirium%252C+2e+version.jpg

 

Quatrième de couverture

 

Et si rien n'était plus dangeureux que l'amour ?

Plus que quatre-vingt-quinze jours, et je serai enfin protégée de l'amor deliria nervosa.

Après le protocole, je serai heureuse et en sécurité. Pour toujours. C'est ce que tout le monde dit.

Et je l'ai toujours cru.

Jusqu'à aujourd'hui.

 Car aujourd'hui, tout a changé.

 Si l'amour conduit à la folie, alors je veux perdre la raison.

Si l'amour est une maladie, alors je veux être contaminée.

Si l'amour est la vérité, alors je préfère une seule seconde de cette vie qu'une éternité de mensonges.

 

[J'ai lu l'édition Blackmoon ~ publiée en 2011 ~ 452 pages]

 

http://4.bp.blogspot.com/-UwyTQYsYypw/TgIIh8nAEZI/AAAAAAAAAgM/agpaX5B_miU/s1600/DeliriumSpecialEdit%2523131B687-1.jpg

Couverture américaine reprise par la nouvelle édition française... 

 

Mon avis

 

J'ai eu le plaisir de découvrir le superbe premier tome de cette saga, qui s'annonce géniale, grâce au gros succès que j'ai pu voir sur le net après sa parution  C'est d'ailleurs pas très longtemps après sa parution que je l'ai lu (donc il y a presque un an !) mais j'attendais de récupérer mon livre que j'ai prêté avant de publier mon avis (pour pouvoir ajouter les citations) =)

 

Alors, par où commencer ? Tellement de choses à dire sur ce début de saga, la troisième dystopie après Hunger games et Uglies que j'ai lu, qui va je pense devenir l'une de mes préférées si la suite est aussi géniale !! D'ailleurs j'ai du attendre à peu près un an pour sa sortie, dur avec la fin en cliffhanger :o Je n'ai toujours pas lu le tome 2 (à force d'attendre ma hâte est passée...) mais c'est pour bientôt 

Déjà, l'idée d'une société qui considère l'amour comme une maladie mortelle. Ça m'a paru tellement bizarre que rien que pour l'originalité j'adhère complètement ! [voir à la fin de mon avis pour savoir comment l'auteure a eu l'idée !]

On découvre donc un monde totalement contrôlé, que j'ai pour ma part trouvé plutôt flippant ! Je ne vais pas en dévoiler trop parce que moi j'avais adoré tout découvrir, donc je citerais juste le Protocole, cette horrible opération au cerveau obligatoire à 18 ans destinée à supprimer tout sentiment (alala quand on voit des gens qui ont ainsi été "guéris" de l'amor deliria nervosa... ) qui fait passer du statut Vulnérable à Invulnérable (par rapport à la "maladie"); ou les Régulateurs, la police qui se fait obéir par la force, le must dans une dictature j'ai envie de dire :p

Et c'est à quelques mois de son anniversaire et du Protocole que la vision du monde de Lena, une jeune terminale endoctrineé par le Gouvernement comme les autres, va basculer. Alors qu'elle passe son Évaluation, pour savoir avec qui elle sera appariée (on lui choisit un conjoint à sa place !), elle va rencontrer de façon imprévue un garçon pour la première fois (les contacts entre les sexes opposés sont bien évidemment interdits pour éviter que contracter la "terrible maladie"). Comme on peut se le douter, ils vont, amoureux, comprendre que l'amour c'est bien et qu'il faut pas écouter les méchants de la propagande essayer d'échapper au Protocole et lutter pour la liberté contre l'aurtorité arbitraire du système  

Ce qui donne un très bon scénario, assez crédible je pense !

Et pas avec n'importe quel garçon, mais Alex. Alex ! LE beau gosse de service avec le charme du rebelle... impossible de ne pas craquer :p Même si certaines le trouvent trop cliché, trop parfait, j'avoue que dans mon top de personnages de livres, son charisme le fait monter parmi les premiers ♥ Dès sa première apparition, j'étais déjà fan ^^ 

Parlons de Lena, avec laquelle on a le point de vue du personnage principal. Même avant de commencer à douter du monde qui l'entoure, elle est douce, sensible même si c'est une fille banale avec laquelle on s'identifie facilement. J'ai adoré le moment où elle écoute de la vraie musique pour la première fois, c'est peut-être mon passage préféré.

Je finis d'évoquer les personnages avec la meilleure amie de Lena, Hana. Très différente, elle est plus joyeuse, un poil rebelle, drôle et extravertie, en plus d'être belle et sportive : donc l'amie parfaite, qui réserve quelque surprise malgré l'apparence cliché de son personnage.

 

Un autre (gros) point fort du livre : l'écriture. J'adoré les descriptions poétiques, et surtout le fil des pensées de Lena : c'est le type de livre rare où je suis tellement dedant que j'ai vraiment du mal à m'arrêter à lire parce que j'ai trop envie de continuer, autant pour savoir ce qui arrive à Lena et Alex que pour le style agréable de Lauren Oliver. C'est d'ailleurs pour ça que je l'ai lu si vite ! Elle a réussit l'exploi d'écrire un livre doux et boulversant à la fois ;)

 

On peut voir deux parties dans le livre : la première, lente, où l'histoire se met en place et où on apprend les règles de cette société (et où Lena est un mouton, énervant ! :p), et la seconde, plus mouvementée avec beaucoup de suspense et d'action (comme pour beaucoup, celle que j'ai le plus aimé )

 

Bien sûr, comme toutes les dystopies, ça fait réfléchir, c'est plus ou moins le but. J'ai trouvé très intéressant de voir Lena passer de l'état de mouton à quelqu'un qui abandonne ses certitudes de toujours pour se battre pour sa liberté. Son changement de mentalité ne se fait pas d'un coup, on suit l'évolution de son point de vue sur la vie, sa vie et celle des autres habitants de Portland :)

 

Ce qui donne un très bon roman plein d'espoir et de rebellion, d'action et de suspense, et évidemment de sentiments qui fait passer par toutes les émotions 

Si ce n'est pas fait, LISEZ-LE !!!! (et ce n'est pas réservé qu'aux filles hein ;p)

 

Ma note

http://idata.over-blog.com/0/35/00/69/smiley_-_emoticone_anim__-_amour_coeur_qui_bat_2.gif 10/10 http://idata.over-blog.com/0/35/00/69/smiley_-_emoticone_anim__-_amour_coeur_qui_bat_2.gif

Je mettrais même 11/10 ;) Mon meilleur livre de l'année 2011 !!   

 

Extraits

 

 * Rien qu'en le feuilletant pour retrouver les extraits que je voulais mettre, j'ai eu du mal à m'empêcher de le relire ^^ Ce que je vais faire avant de lire le tome 2 je pense !

 

http://3.bp.blogspot.com/-_nNiorSktyI/TWLhpz-G21I/AAAAAAAAArE/_-cTbxK4GNY/s1600/Delirium.jpg

 

 

«Je n'aime pas savoir qu'à l'heure qu'il est la maladie coule dans mon sang. Parfois, je le jure, je la sens, elle me brûle les veines à la fçon d'un liquide gâté, à la fçon du lait tourné. Elle me donne l'impression d'être sale. Elle m'évoque des enfants capricieux. Elle m'évoque des imges de résistance, de filles malades se roulant par terre de désespoir et s'arrachant les cheveux, la bouche écumante de salive. (...)

Après le Protocole, je serais heureuse et en sécurité, pour toujours. C'est ce que tout le monde dit, les scientifiques, ma soeur, tante Carol. Une fois que j'aurais été traitée, les Évaluateurs m'attribueront un compagnon. Dans quelques années, nous nous marierons.»

p. 11-12 de l'édition Blackmoon 2011

 

 

 

Au début de chaque chapitre, il y a un extrait du Livre des Trois S (Manuel pour la sûreté, la santé et la satisfacion) ou autre livre d'endoctrinement pour mettre dans l'ambiance :

 

«Symptômes de l'amor deliria nevrosa

 

 PHASE UN

préoccupations, difficultés de concentration

bouche sèche

transpiration, paumes moites

vertiges et perte de repères

acuié mentale réduite, pensées confuses,

capacité de raisonnements diminuées

 

PHASE DEUX

périodes d'euphorie, rire hystérique et redoublement d'énergie

périodes de désespoir, létharigie

modifications de l'appétit,

perte ou gain de poids rapide

obsession, désintérêt pour le quotidien

capacités de raisonnement atteintes,

distorsion de la réalité

boulversement des cycles de sommeil,

insomnies ou fatigue constante

pensées et actions monomaniaques

paranoïna, sentiment d'insécurité

 

PHASE TROIS (CRITIQUE)

gêne respiratoire

douleurs à la poitrine, à la gorge ou au ventre

difficultés à dégludir, refus de s'alimenter

disprition totale des fcultés rationnelles, comportement imprévisible, désirs et fantasmes violents

 hallucinations et visions

 

PHASE QUATRE (FATALE)

paralysie émotive ou physique (partielle ou totale)

mort

 

Si vous pensez que vous ou un membre de votre entourage pourriez avoir contacté le deliria, merci d'appeler le 1800, numéro d'urgence gratuit, pour discuter des mesures à prendre.»

p. 161-162 de l'édition Blackmoon 2011

 

 

«Le malheur est asservissement; le bonheur est donc liberté

 Sans traitement, le bonheur est hors de porté.

En conséquence, le Protocole est le seul moyen d'accéder à la liberté.

 

C'est douloureux ? Réponses aux questions les plus fréquentes au sujet du Protocole, Association des scientifiques américains, 9e édition.»

p. 269 de l'édition Blackmoon 2011

 

 

«La liberté est dans l'acceptation

 La paix dans la protection

Le bonheur dans la renonciation

 

Devise gravée au-dessus de l'entrée des Cryptes»

p. 353 de l'édition Blackmoon 2011

 

 

«Les êtres humains, livrés à eux-mêmes, sont cruels et capricieux, violents et égoïstes, malheureux et belliqueux. Ce n'est qu'une fois que leurs émotions et instincts primitifs ont été régulés qu'ils peuvent connaître le bonheur, le partage et le bien.

 

 Le Livre des Trois S.»

p. 369 de l'édition Blackmoon 2011

 

 

Les couvertures à travers le monde (évidemment une histoire superbe mérite bien une couverture superbe ;D)

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv59572003.jpg http://photo.goodreads.com/books/1325447237l/13353694.jpg http://images-booknode.com/book_cover/221/delirium-220632-250-400.jpg http://photo.goodreads.com/books/1315160576l/12518774.jpg http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv29989110.jpg http://photo.goodreads.com/books/1330532520l/13505259.jpg http://photo.goodreads.com/books/1330971344l/13512432.jpg http://photo.goodreads.com/books/1327518219l/13424020.jpg http://photo.goodreads.com/books/1326777735l/13415865.jpg http://photo.goodreads.com/books/1302119172l/11022037.jpg http://photo.goodreads.com/books/1327935461l/11061366.jpg 


      Vous pourrez lire d'aurtres avis sur sa fiche bibliomania de livraddict :

livraddict logo big

 

 

Saga Delirium (trilogie)

Tome 0,5 : Annabel (e-book en anglais)

Tome 1 : Delirium

Tome 1,5 : Hana (e-book en anglais)

Tome 2 : Pandemonium [PaL]

Tome 2,5 : Raven (e-book en anglais)

Tome 3 : Requiem

 

Ma rencontre avec Lauren Oliver ;)

  J'ai eu la chance d'avoir pu parler à l'auteure pendant une séance de dédicaces, je sais qu'elle a imaginé Delirium avec cette idée que l'amour serait une maladie pour 2 raisons :

1 : Elle s'était étonnée que la manière paniquée dont les gens réagissaient pendant la période de la grippe aviaire, leur réaction exagérée l'a fait réfléchir sur ce que la peur d'être malade pouvait faire faire aux gens.

2 : La citation [je ne l'ai pas trouvé exactement] disant que tous les livres qui ont vraiment eu du succès parlent d'amour ou de mort, qui a donné envie à Lauren qu'écrire un livre sur un de ces 2 thèmes :)

 

Repost 0
Published by Anasthassia Anasthassia =) - dans Livres
commenter cet article
18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 11:45

Attention ! Cet avis peut contenir des spoiler pour ceux qui n'ont pas lu les tomes 1 et 2 de la trilogie !

 

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv28377682.jpg

 

Quatrième de couverture


Contre toute attente, Katniss a survécu une seconde fois aux Hunger Games.

Mais le Capitole crie vengeance. Katniss doit payer les humiliations qu'elle lui a fait subir. Et le président Snow a été très clair: Katniss n'est pas la seule à risquer sa vie. Sa famille, ses amis et tous les anciens habitants du district Douze sont visés par la colère sanglante du pouvoir. Pour sauver les siens, Katniss doit redevenir le geai moqueur, le symbole de la rébellion. Quel que soit le prix à payer.

 

[J'ai lu l'édition Pocket (Jeunesse) ~ publiée en 2011 ~ 418 pages]

 

Mon avis

 

Honte à moi, dire que ça fait presque un an que j'ai lu ce livre renversant et je n'ai toujours pas publié mon avis ^^' Il est sortit le 5 mai 2011, et je l'ai lu en 2 jours (donc finit le 7) !

En fait [justification :p] pour ma plus grande fierté, j'ai réussit à convertir (héhé on dirait une secte :p) quelques amis donc mon livre est passé de mains en mains et j'attendais de l'avoir avec moi pour pouvoir mettre des citations ! Malheureusement Par bonheur il fait toujours des heureux en ce moment (:D) mais avec l'approche du film (j'irais le voir dans pile une semaine), je me suis dis "tant pis je prendrais des extraits sur internet" ! Bref.. ^^

 

Remettons les choses dans leur contexte : j'ai littéralement adoré les tomes précédents de cette saga incroyable, lus en quelques heures seulement tant le suspense les rendait additifs ! Eh bien c'est pareil pour celui-ci ! Après la fin en cliffhanger insoutenable du 2ème tome, je mourrais d'envie de connaître enfin la fin de cette histoire exceptionnelle qui m'a fait tant rêver, réfléchir, trembler...

Ici aussi, l'auteur a eu le talent remarquable de faire passer le lecteur par toute une série d'émotions, parfois même avoir les larmes aux yeux dans des passages particulièrement émouvants (évidemment il y a des morts comme à la fin de la plupart des grandes sagas, je ne vous apprends rien )

Dans une atmosphère très différente et plus sombre que dans les tomes précédents, on a enfin les réponses a toutes les questions posées à la fin de L'Embrasement et la suite étourdissante des aventures de la Fille du feu et des autres personnages tellement attachants.

Katniss va devenir plus ou moins malgré elle le symbole de la rébellion qui a commencé à enflammer Panem dans le deuxième tome. Sous le costume du geai moqueur, aidée de ces alliés, elle va lancer une véritable campagne de révolte à travers les districts et tenter à tout prix de sauver les siens. 

J'ai beaucoup aimés voir les rebelles dans le feu de l'action et observer les effets d'une révolution dans un peuple. Comme dans les livres précédents, ça m'a fait réfléchir sur la rébellion, le sacrifice, la . Katniss aussi se pose pleins de questions existentielles : Qui peut-elle aimer ? À qui faire confiance ? Peeta, Gale et elle remporteront-ils le combat ? Va elle survivre mentalement ? C'est passionnant de voir toute l'évolution d'une société aux côtés d'un caractère fort et pleins de facettes comme elle.

 Je l'ai dit, ce tome est plus sombre que les précédents. On sens une tension du début, avec moins d'action, à la fin, ponctuée de suspense haletant, de rebondissements à couper le souffle et des cauchemars inquiétants de Katniss, pour terminer sur une fin touchante et... baclée. J'ai été déçue parce que j'espérais une fin à la hauteur de la saga et d'après moi elle ne l'était pas. C'est le seul bémol du livre que j'ai trouvé, le seul bémol de la saga :/


* ATTENTION SPOILER *

Tout monte en crescendo dans un tourbillon de couleurs à la fin et là, je trouve que c'est comme si l'auteure s'est dit "bon aller, je vais caser toute la fin en 3 pages et ça ira !". Ok j'exagère un peu, mais je m'attendais à tellement mieux qu'à ce petit épilogue pourri !... Mais bon je suis quand même contente que ce soit un "happy end" (enfin plus ou moins, ils ont quand même été mentalement détruits..) et victoire j'étais team Peeta depuis le début ! :p 

Sinon j'étais trop triste que Prim soit morte alors que Katniss fait tout pour elle depuis le début... et puis comment Suzanne Collins a été assez cruelle pour tuer Finnick ?  C'était LE personnage beau gosse cool de la saga et le (un des) préféré pour beaucoup de gens, dont moi !..

Ah oui et je dois parler de cette horrible décision de recommencer les Hunger games pour la dernière fois... ça m'a vraiment énervé qu'ils refont la même erreur qu'autrefois, infliger le même cauchemar à d'autres enfants, qu'ils soient "fils et filles de méchants dictateurs ou moutons du Capitole" ou pas ! Faut croire qu'ils avaient vraiment besoin de vengeance et qu'ils n'ont tiré de leçon...

Bref que d'émotions ;) !!

* FIN DU SPOILER *


Donc la fin de cette histoire magnifique, j'ai été triste de quitter ce monde post-apocalyptique extraordinaire avec ses personnages hors du commun, mais c'est sûr que ça restera dans ma tête un long moment ! :p

C'est vraiment une trilogie incontournable pour les amateurs de dystopie ET LES AUTRES, inoubliable, je veux pas en faire trop mais à lire absolument !!!! 

 

Ma note

10/10 évidemment :p Un coup de coeur pareil ! http://idata.over-blog.com/0/35/00/69/smiley_-_emoticone_anim__-_amour_coeur_qui_bat_2.gif

Hunger games c'est vraiment énorme, c'est même ma saga préférée derrière Harry Potter 

 

Extraits

 

Extraits trouvés sur Booknode (puisque je n'ai pas mon livre chez moi en ce moment) :

 

«- Je veux bien devenir votre geai moqueur. 

Je marque une pause le temps qu'ils poussent un soupir de soulagement, se congratulent, se tapent dans le dos. Coin, plus impassible que jamais, me regarde tranquillement . 

- Seulement, j'ai quelques conditions.»


«[Gale à Peeta, parlant de Katniss] - Tu as tout sacrifié pour elle. C'est peut-être la seule manière de la convaincre qu'on l'aime. (S'en suit un long silence) J'aurais dû me porter volontaire pour prendre ta place dans les premiers jeux. Je l'aurais protégée.

- Tu ne pouvais pas, lui rappelle Peeta. Elle ne te l'aurais jamais pardonné. Tu devais prendre soin de sa famille. Elle y attache plus d'importance qu'à sa propre vie.»


«-  Tu n’avais qu’à être moins photogénique, dis je à Gale.

Ah, si les regards pouvaient tuer...»


«- [...] Le Treize était habitué aux privations, alors qu'au Capitole, les gens n'ont jamais connu que : Panem et circenses.

- Je vous demande pardon ?

Je reconnais le nom de Panem, bien sûr, mais le reste n'évoque rien pour moi.

- C'est une expression qui avait cours voilà des millions d'années, rédigée en latin dans l'ancienne ville de Rome, m'explique-t-il. Elle se traduit par "Du pain et des jeux". L'auteur dénonçait le fait qu'en échange d'un ventre plein et de spectacles, ses concitoyens avaient renoncé à leurs responsabilités politiques, et donc à leur pouvoir.»


«Le feu se propage ! je crie, bien résolue à ce qu'il m'entende. Et si nous brûlons, vous brûlerez avec nous !»


«Les roses. Les mutations génétiques. Les tributs. Les dauphins en sucre glace. Les amis. Les geais moqueurs. Les stylistes. Moi.

 Tout ça se bouscule en hurlant dans mes cauchemars.»

 

 

 

Comme pour les tomes 1 et 2, j'ai rassemblé des couvertures de différents pays pour une petite comparaison internationale ^^

Certaines viennent d'ici, chez Debbie's world of books :)

[d'ailleurs, on remarquera que le titre original du tome 3 est "Mockingjay" ("Le geai moqueur"), ultime symbole de la rébellion, alors pourquoi la version française l'a changé en "La révolte" alors qu'ils veulent dire la même chose ? Mis à part que, quand on n'a pas lu la saga, on est spoilé par le titre dans la VF et pas de la VO (qui fait même un petit clin d'oeil aux lecteurs qui connaissent l'histoire) ! Bref c'était mon petit coup de gueule sur le titre :p]

http://3.bp.blogspot.com/-BCbZ5vuZ6zU/TVeev7Z4MBI/AAAAAAAAAm8/rq_TO2FCLTU/s1600/7710333.jpg http://mockingjay.net/wp-content/uploads/2011/10/422834343.jpg http://debbiesworldofbooks.com/wp-content/uploads/2012/03/mockingjayChinese-210x300.jpghttp://debbiesworldofbooks.com/wp-content/uploads/2012/03/mockingjayrussian.png http://static.ozone.ru/multimedia/books_covers//1003644877.jpg http://www.souqalarab.com/images/thumbs/0014367_300.jpg http://4.bp.blogspot.com/_OG5_eeTap8I/TJpB8upNV5I/AAAAAAAAACU/VqvKjuyPAK4/s1600/tribute-von-panem-flammender-zorn.jpg http://bianca2b.files.wordpress.com/2012/01/revolta.jpg http://sofiasbokvarld.blogg.se/images/2011/revolt_179103022.jpg http://img.literatuurplein.nl/blobs/ORIGB/770300/1/1.jpg http://debbiesworldofbooks.com/wp-content/uploads/2012/03/mockingjayswedish.png http://s.cdon.com/media-dynamic/images/product/book/book/image4/the_hunger_games_3_-_opror-17774834-frntl.jpg   


      Vous pourrez lire d'autres avis sur sa fiche bibliomania de livraddict :

livraddict logo big

 

 

Saga Hunger games :

 

Tome 1 : Hunger games + film 

Tome 2 :  L'Embrasement

Tome 3 : La Révolte

 

 

Repost 0
Published by Anasthassia Anasthassia =) - dans Livres
commenter cet article
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 22:48

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv71246445.jpg

 

Quatrième de couverture

 

Il existe une ville, aux Etats-Unis, où le temps s'arrête à minuit. Plus un être ne bouge, tout semble figé...

S'ouvre alors l'heure secrète. Le monde appartient aux darklings, des créatures maléfiques qui rodent dans les ténèbres. Seuls quelques ados, nés à minuit pile, sont capables d'évoluer dans cet espace-temps.

Ils se surnomment entre eux les midnighters. Tous ont des pouvoirs spéciaux. Tous, sauf Jessica Day. Pourtant, les créatures de l'ombre sentent en elle un danger redoutable et sont prêtes à l'éliminer...

 

[J'ai lu l'édition Pocket Jeunes Adultes ~ publiée en 2010 ~ 186 pages]

 

Mon avis

 

Je poursuis ma découverte de l'auteur Scott Westerfeld que j'aime beaucoup (je l'ai découvert avec la saga Uglies puis avec Peeps) avec cette saga moins connue que le bestseller Uglies mais dont j'avais déjà entendu parler.

Je trouve que c'est un très bon début de saga, on a les bases d'une histoire qui promet une suite intéressante !

C'est l'histoire de Jessica Day, jeune ado originaire de Chicago qui débarque à Bixby en Oklahoma et découvre l'existence de l'"heure secrète" mentionnées dans le titre. Il s'agit d'une heure supplémentaire suivant minuit où tout le monde se fige et où une vague d'univers surnaturel emplit l'espace d'une aura bleutée... Personne ne connaît son existance ni la remarque... à part une poignée d'élus qui peuvent donc y évoluer, côtoyant alors les créatures maléfiques appelées darklings (les méchants de l'histoire qui peuplent cet univers étrange. Jess en fait bien sûr partie (sinon il n'y aurait pas d'histoire :p) et apprend ses règles tandis que ses nouveaux amis et elle tentent de perce le mystère de cette dimension et de leur présence à l'intérieur. Petite précision : ils possèdent tous un pouvoir spécial ^^ À part Jessica qui semble échapper à la règle mais attirer comme un aimant les darklings et les ennuis qui vont avec...


J'ai trouvé l'idée d'une 25ème heure dont seules certaines personnes ont accès originale, je n'avais jamais lu d'une histoire du même genre ! Si c'était réel ce serait super, je me dis souvent que je manque de temps pour tout faire et une heure de plus serait la bienvenue ! Je pourrais lire plus par exemple  Par contre la bande d'ados ayant des pouvoirs l'est beaucoup moins (original), mais j'adore quand même 

 

Jess est une héroïne sympa, c'est facile de s'identifier à elle :) Mais je trouve qu'il manquait un petit quelque chose, je sais pas quoi mais je n'ai pas réussis à l'adorer comme ça arrive avec les héros de mes sagas préférées en général... Peut être que sa personnalité n'est pas assez développée... On verra comment elle évolue dans la suite !

En tout cas j'ai beaucoup aimé Rex et son petit côté mystérieux (avec ses lunettes noires :p), au contraire de Johathan qui a une aura envoutante grâce à son pouvoir de "voler" (échapper à la gravité en fait) mais en même temps j'avais la désagréable sensation qu'il est faux et que Jessica ne devrait pas lui faire confiance ! (exactement la même impression qu'avec Jesse St. James dans Glee si vous connaissez )

Le groupe des Midnighters forme un bel ensemble dont on rêverais de faire partit (moi en tout cas p:) mais c'est dommage que l'auteur n'ai pas plus creusé leurs caractères différents, j'espère que ça s'améliorera dans les tomes suivants !


Sinon à la fin d'un chapitre, il y a parfois un symbole, et c'est seulement à la fin qu'on comprend leurs sens (même si on pouvais s'en douter avant ;)).

Un ptit mot sur la couverture : j'ai remarqué que la fille sur la couverture est la même que celle du tome 1 d'Uglies, mais avec la couleur des yeux et des cheveux différents ^^

http://img.over-blog.com/347x260/4/03/59/67/uglies_westerfeld_scott.jpg http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv71246445.jpg


      En conclusion, une autre bonne saga de Scott Westerfeld ! Pas ma préférée mais l'histoire est originale, même si ses héros ne sont peut-être pas à la hauteur c'est une lecture très sympa :) Vivement que je retrouve toute la bande et surtout que je connaisse la suite de leurs aventures !!


Ma note

8,5/10 

 

Extraits

 

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv13098382.jpg Un bel extrait où Jessica découvre l'heure secrète, que j'ai mis dans L'extrait qui fait envie n°6 :

 

«Tout autour de la maison, l'air étincelait, scintillait comme s'il avait neigé.

Jessica se frotta les yeux, mais les diamants qui flottaient devant elle refusaient de disparaître. Il y en avait des milliers, comme suspendus en l'air à des fils invisibles. Leur éclat emplissait la rue et la chambre. Certains flottaient à quelques centimètres de la vitre, sphères translucides parfaites, pas plus grosses que des perles.

Jessica recula et se rassit sur son lit.

- Drôle de rêve, dit-elle à voix haute. (...)

C'était forcément un rêve : des millions de diamants flottaient au-dessus de l'asphalte mouillée. Distants de quelques centimètres les uns des autres, ils se multipliaient à perte de vue, le long de la rue, dans le ciel - des petites gemmes bleues pas plus grosses que des larmes.

La lune était cachée. D'épais nuages s'étendaient toujours au-dessus de Bixby, massifs, immobiles, comme taillés dans le roc. La lumière semblait émaner des diamants, telle une invasion de lucioles bleues mystérieusement pétrifiées.

Jessica ouvrit grand les yeux. Le spectacle était si beau, si paisible et merveilleux que son anxiété se dissipa aussitôt.»

p. 21-22-23 de l'édition Pocket Jeunesse 

 


 Vous pourrez lire d'autres avis sur sa fiche bibliomania de livraddict :

livraddict logo big

 

Saga Midnighters (trilogie)

Tome 1 : L'heure secrète

Tome 2 : L'étreinte des ténèbres [wish-list]

Tome 3 : Le long jour bleu [wish-list]

 

Lecture faisant partie du :

Challenge ABC

http://4.bp.blogspot.com/_3XYgfP46IoM/TSC4j-mEMJI/AAAAAAAAAKU/7ib_KhCcDDw/s1600/26-26-ban.jpg

Repost 0
Published by Anasthassia Anasthassia =) - dans Livres
commenter cet article
7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 11:45

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv22423902.jpg 

 

Quatrième de couverture


"Si j'étais aussi grosse qu'elle, je me tuerais", dit Maman en montrant du doigt une photo de Marilyn Monroe dans son magazine.

Je suis dans la cuisine, en train de faire griller du pain. Maman n'achète que du pain danois à faible teneur en sel, le genre qui contient plus d'air que de farine. Son nouveau régime l'autorise à en manger deux tranches au petit déjeuner.

"Tu me préviendrais, hein, si j'étais grosse comme ça?"

Je me tourne vers elle, je vois ses os à travers ses vêtements. Je mens :

"Évidemment."


Le poids a toujours été un sujet épineux pour Carmen. Rien de surprenant : sa propre mère lui répète comme une litanie qu'être mince, c'est être belle; c'est réussir dans la vie ; c'est obtenir tout ce que l'on veut ... Alors c'est simple : Carmen sera mince. Quel qu'en soit le prix.

 

[J'ai lu l'édition Milan (Macadam) ~ publiée en 2004 ~ 285 pages]

 

Mon avis

 

Une amie m'a prêté ce livre en m'avertissant que le sujet, l'anorexie, est dur mais que le roman est super. En effet, c'est un très bon livre  Il est bien écrit et est très émouvant !

 

C'est l'histoire de Carmen, jeune ado mal dans sa peau à cause de sa mère.  En effet, celle-ci (dont le principal but de la vie est de maigrir et maigrir encore) lui répète sans arrêt qu'être mince est essentiel, le plus important... tout en se moquant des formes de sa fille et en l'obligeant à suivre un horrible régime. Elle pouvait tenir le coup avec son père qui la soutenait et qui la fournissait en sucreries et autres gâteries en cachette, mais sa mère décida de le quitter dans une crise de colère et déménaga à Buckingam en emmenant la pauvre Carmen avec elle. C'est la qu'une nouvelle vie commence pour elle, dans une ville où elle n'a pas de repères et désormais à la merci de sa mère tyrannique... Alors qu'avant elle n'avais jamais cru un mot de ce que sa mère lui rabachait, ses paroles la tourmentent de plus en plus et elle commence à vouloir à son tour perdre du poids...

 

L'histoire est du point de vue de Carmen, ce qui permet au lecteur de se mettre à sa place (pas du tout enviable :s) et de la comprendre. Je me suis attachée à elle, qui se cherche encore et est troublée (c'est le moins qu'on puisse dire !) par tout ce que lui dit sa mère, qu'il faut être mince pour réussir sa vie... (n'importe quoi ><') C'est raconté d'un ton neutre, comme ça on n'est pas influencé par l'auteure pour juger de ce que font les personnages !


C'est bien écrit, j'ai particulièrement aimé les petits détails tellement vrais qui donnent l'impression que c'est réel :)

L'auteure a donc parlé de l'anorexie, thème bien d'actualité aujourd'hui, avec beaucoup de talent. C'est écrit avec des mots forts mais traité délicatement, sachant le public visé est les ados ;) Peut-être à ne pas mettre entre toutes les mains quand même, le sujet reste quand même difficile et sensible ! 

En tout cas, j'ai beaucoup aimé ce livre boulversant et plein d'émotions ! 


Ma note

9/10 http://1.bp.blogspot.com/-aeSjI7iIa0c/TVk1rlF5wDI/AAAAAAAAAtA/O_14zLHvJmg/s1600/210-facebook_like_buton.png


Extraits

 

Horrible ! Qui pourrait bien suivre un régime pareil ? Y a rien à manger O_o

«Des listes d'aliments, de poids et de portions sont collés sur le frigo et renouvelées tous les jours.

Cette semaine, c'est le Power Diet. Slogan : La force est en vous !

Voilà ce que ça dit pour aujourd'hui :

 

PETIT DEJEUNER :

La moitié d'un pamplemousse/30 g de Special K

2 tranches de pain grillé

1/2 cuillérée à café de beurre allégé

DEJEUNER :

Bouillon

225 g de carottes (rincées)

DINER :

1 Power Shake (saveur vanille)

En-cas

Assortiment de fruits secs (50 g)


Ces listes sont maintenues par des magnets sur lesquels figurent des slogans : "Il faut savoir résister ! Une minute dans la bouche, dix ans dans les hanches !" Elle achète ça par correspondance à une boîte américaine.»

p. 9 de l'édition Milan (Macadam)

 

http://bulliesi.ipower.com/massive.jpg

Dans cet extrait on peut voir ressortir la méchanceté de la mère de Carmen qui transmet son malheur à sa fille... Comment on peut dire des choses pareilles à sa fille ?

«On va au centre commercial, où on passe des heures à choisir un chandelier, des serviettes de table, un porte-toasts fantaisie.

Nous voilà devant le McDonald's, Maman est en train de décider si oui ou non on doit aller chercher un cuit-vapeur.

- C'est tellement plus sain de faire cuire à l'eau, et tu sais, c'est le seul truc que j'ai oublié d'emporter.

- Maman, je meurs de faim.

Je m'étais juré de ne pas me plaindre mais il est presque trois heure et elle n'a pas l'air de vouloir faire une pause-déjeuner.

- Tu me payes un Big Mac ?

- Si tu tiens à te conduire comme un porc, répond-elle en haussant les épaules.

- Je veux manger un Big Mac, dus-je en lui rendant son regard.

Elle me tend un billet de cinq.

- Je te retrouve ici dans dix minutes ...

Elle ferme sa bouche à la tordre, ça lui donne un air méchant.

- ... miss Piggy.»

p. 76 de l'édition Milan (Macadam)


Il n'y a pas d'autres avis à lire sur sa fiche bibliomania de livraddict pour l'instant mais on peut y trouver d'autres infos :

livraddict logo big

 

 

Lecture faisant partie du :

Challenge ABC

http://4.bp.blogspot.com/_3XYgfP46IoM/TSC4j-mEMJI/AAAAAAAAAKU/7ib_KhCcDDw/s1600/26-26-ban.jpg


Repost 0
Published by Anasthassia Anasthassia =) - dans Livres
commenter cet article
31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 00:47

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv24671626.jpg  http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv67714628.jpg

 

Quatrième de couverture


« Moi, Sookie Stackhouse, j’ai un faible pour les vampires. Et à La Nouvelle-Orléans, ce n’est pas ça qui manque ! D’ailleurs, un soir, un gentleman amateur d’hémoglobine, Bill Compton, a débarqué dans le bar où je travaille, Chez Merlotte. Comme j’ai la faculté de lire dans les pensées, j’ai vite compris qu’il avait de gros ennuis... »

Les vampires vivent désormais parmi les humains grâce à un substitut leur permettant de se nourrir sans tuer. Mais la méfiance règne toujours à Bon Temps, petite ville de l'Amérique profonde. L'arrivée de Bill, ténébreux vampire du me siècle va bouleverser la vie de la jeune serveuse télépathe, Sookie, d'autant qu'une vague de crimes s'abat sur la ville.

 

[J'ai lu l'édition J'ai Lu ~ publiée en 2009 ~ 314 pages]

 

Mon avis

 

J'ai enfin lu le premier tome de cette saga bit-lit très connue, qui a inspiré la série Trueblood (comme le vante bien la couverture :p) ! Et premier livre que je lis de cette auteure !

Ce n'est pas un coup de coeur, mais quand même un très bon livre, j'ai passé un excellent moment avec les aventures de Sookie ^_^

 

Le point de vue est en effet celui de Sookie Stackhouse, jeune serveuse de vingt-cinq ans dans le bar Chez Merlotte ansu le nord de la Louisiane. Elle possède un don qu'elle considère comme un handicap, celui de lire dans les pensées des gens, c'est donc une télépathe qui mène une vie tranquille dans la petite ville de Bon Temps et durant une époque où il y a eu le récent comming out des vampires grâce à l'apparition du sang de synthèse. Elle est surnommée "la cinglée" mais en même temps difficile de rester normale alors qu'on doit se concentrer pour bloquer les les pensées des autres en permanence ! Ses parents sont morts et elle habite une maison isolée avec sa Granny, sa grand-mère, et a un frère Jason. Sa vie va être chamboulée à partir de sa rencontre avec un vampire qui va marquer le début d'une longue série de problèmes et de dangers, alors qu'une série de meurtres s'abat sur la ville...


Sookie est énormément attachante, elle manque de confiance en elle à cause de sa différence, qui explique aussi pourquoi elle ne sort pas avec des garçons malgré son physique avantageux (bah oui ça doit être insupportable d'être avec quelqu'un dont vous pouvez lire les pensées et surtout remarques désagréables à propos de vous ! *). Et je voulais dire que j'adore ce nom, Sookie, trop kiffant à prononcer x)

William Compton, dit Bill (d'ailleurs je n'ai jamais compris pourquoi les William sont surnommés Bill, faudra m'expliquer le rapport parce que je vois pas, c'est comme pour Bill Weasly dans Harry Potter !), le fameux vampire en question, est plutôt difficile à cerner : en même temps inquiétant et rassurant, séduisant et mystérieux, ce qui est sûr qu'il fait craquer notre héroïne ^^ Transformé en 1870, il est plutôt décalé à notre époque, ce qui donne quelques situations amusantes (notamment un débat sur les vêtements des femmes aujourd'hui comparé à ceux de son temps). Si je dois comparer par rapport à d'autres heu... mâles attirants (xD) de la bit-lit, je dirais qu'il est en dessous de Bones ♥ (Chasseuse de la nuit) et au même niveau que Adam (Mercy Thompson), Adam et lui ont tous les deux ce côté protecteur qui me plaît beaucoup :p Il n'a, quand à lui, pas l'air insensible non plu à notre jolie serveuse sympa 

Comme personnages on a aussi Sam, le patron et ami sympa de Sookie que j'ai bien aimé  (par contre j'avais malheureusement deviné son secret bien avant qu'on le découvre, trop prévisible !) et qui m'a fait penser à Samuel dans Mercy Thompson ^^; Jason, le frère séducteur et prétentieux, énervant mais finalement touchant; et enfin, Granny, leur grand-mère, adorable et qui m'a fait chaud au coeur !

 

Quelque chose de vraiment dommage : j'ai trouvé la façon dont c'est raconté, dont les éléments surnaturels ou hors du communs sont amenés, les réactions des personnages et surtout de Sookie vraiment pas crédible... Je sais qu'officiellement les vampires existent et sont tolérés depuis le comming out mais comment l'héroïne passe outre certains éléments étranges pour se concentrer sur de moins importants, et comme le récit n'est pas assez long pour des événements qui méritent d'être plus développés... Je n'y croyais pas vraiment, ce qui m'a empêché de rentrer complètement dans l'histoire... Ça doit être en partie pour ça que j'ai préféré Chasseuse de la nuit (et aussi parce que les dialogues entre Cat et Bones étaient vraiment excellents et donnaient du dynamisme et de l'humour tout au long du roman, alors qu'ici j'ai trouvé les conversations entre Sookie et Bones moins croustillantes ^^) !

 

Un petit mot sur les couvertures : (je parle de celles en édition J'ai lu 2009) j'aime bien celles de toutes la saga, en particulier les tomes 8, 9 et 10 Elles ont toutes des points communs qui montrent efficacement qu'il s'agit de la même saga, avec en plus un élément commun à tous les tomes qui indique que ça parle de vampire (sois des canines pointues et du sang qui dégouline de la bouche, sois une trace de morsure). Celles en Flammarion Quebec sont belles aussi, exactement dans les mêmes tons, à croire que ce sont les couvertures des futurs tomes à paraître en J'ai lu 2009 ^^ (d'ailleurs la couverture du tome 7 J'ai lu et du tome 10 Flammarion sont les mêmes !)

J'ajoute la question que m'a posée mon petit frère tout à l'heure en regardant la couverture : "pourquoi elle a la langue si rouge ?" xD

 

Je l'ai lu très vite ! C'est le genre de livre qu'on lit avec plaisir et on arrive à la fin sans s'en rendre compte ! En fait tout ce qui arrive à Sookie est additif, il y a du suspense... vivement que je lise la suite 

Une histoire simple mais vraiment sympa pour un bon moment de lecture, je le conseille aux amatrices (et amateurs :p) du genre (la bit-lit) ! J'aimerais bien regarder la série Trueblood (mais seulement après avoir lu tous les livres )

 

Ma note

8,5/10 

 

Extraits

 

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv14261596.jpg

La première phrase :       

« Le soir où le vampire a poussé la porte de Chez Merlotte, le bar où je travaillais, j’ai tout de suite su que c’était lui .»

p. 5 de l'édition J'ai Lu 2009


J'aiiiiime 

« - Qu'entends tu exactement par "charme ?"

- C'est une technique assez proche de l'hypnose. Tous les vampires y ont plus ou moins recours. Comment crois-tu que nous faisions, autrefois, pour persuader nos proies que nous n'étions pas dangereux ? Pour les convaincre, après avoir bu leur sang, qu'elles ne nous avaient jamais rencontrées ?

- Tu as essayé sur moi ?

- Je te l'ai dit, c'est inutile. (...)

- Ce n'était pas tout à fait exact. En réalité, j'étais déjà sous son charme. Je l'étais depuis le soir où j'avais posé les yeux sur lui pour la première fois. » 

 p. 67 de l'édition J'ai Lu 2009


* Un inconvénient du don de Sookie :

« (...) il est très difficile de vivre une relation amoureuse avec quelqu'un dont on connaît toutes les pensées. Avez-vous seulement idée des dégâts que peut provoquer le fait de savoir ce que votre partenaire pense de vous ? "Plutôt jolie, mais quel fessier ! Elle aurait besoin d'un régime ! Et ce grain de beauté, elle ne pourrait pas le faire enlever ?  Tiens ? En plus elle a une dent plombée !" Un peu tue-l'amour, non ?»

p. 37 de l'édition J'ai Lu 2009 

       


Vous pourrez lire d'autres avis sur sa fiche bibliomania de livraddict :

livraddict logo big

 

 

Saga La communauté du sud 

 Haha l'ensemble tous les noms de tomes ont une forme de verre c'est marrant ! x)


Tome 1 : Quand le danger rôde

Tome 02 : Disparition à Dallas [PaL]

Tome 03 : Mortel corps à corps [PaL]

Tome 04 : Les Sorcières de Shreveport

Tome 05 : La Morsure de la panthère

Tome 06 : La Reine des vampires

Tome 07 : La Conspiration

Tome 08 : Pire que la mort

Tome 09 : Bel et bien mort

Tome 10 : Une mort certaine [PaL]

Tome 11 : Mort de peur

Tome 12 : Deadlocked [pas encore paru en français]

La communauté du sud, Hors-Série : Interlude mortel


 

Lecture faisant partie des :


Challenge Petit Bac

(ma 7ème et dernière participation dans la catégorie lieu ! J'ai réussis le challenge ! )

http://storage.canalblog.com/56/50/520512/59180916.jpg

 

Baby-challenge Bit-lit

(j'ai atteind la médaille de chocolat avec 8/20 )

http://img.over-blog.com/600x219/3/91/14/12/septembre-2010/baby-challenge-bit-lit.jpg

 

Repost 0
Published by Anasthassia Anasthassia =) - dans Livres
commenter cet article
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 19:07

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv24222633.jpg  http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv61601704.jpg

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv19114353.jpg  http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv46698029.jpg

 

Quatrième de couverture

 

Au XVIIIe siècle vécut en France un homme qui compta parmi les personnages les plus géniaux et les plus horribles de son époque. Il s'appelait Jean-Baptiste Grenouille. Sa naissance, son enfance furent épouvantables et tout autre que lui n'aurait pas survécu. Mais Grenouille n'avait besoin que d'un minimum de nourriture et de vêtements et son âme n'avait besoin de rien. 

Or, ce monstre de Grenouille, car il s'agissait bien d'un genre de monstre, avait un don, ou plutôt un nez unique au monde, et il entendait bien devenir, même par les moyens les plus atroces, le Dieu tout puissant de l'univers, car " qui maîtrisait les odeurs, maîtrisait le coeur des hommes ".

C'est son histoire, abominable... et drolatique, qui nous est racontée dans Le parfum, un roman très vite devenu un best-seller mondial, et aujourd'hui porté à l'écran.

 

[J'ai lu l'édition Le livre de poche ~ publiée en 2008 ~ 279 pages]

 

Mon avis

 

* Le livre

Conseillé par ma prof d'allemand parce que l'auteur est allemand et qu'elle l'a aimé, et aussi par d'autres amies, j'ai lu ce bestseller qui est considéré comme un chef-d'oeuvre classique par beaucoup, puis regardé le film 

Je confirme, c'est un des livres les plus bizarres que j'ai jamais lu, bizarre mais génial ! Je l'ai adoré 

 

Un narrateur raconte la vie de Jean-Baptiste Grenouille, de la naissance jusqu'à la mort, une histoire étrange au personnage effrayant et horrible qu'est ce génie des odeurs. En effet, cet homme dépourvu d'émotions et de sentiments (brr flippant !) s'intéresse uniquement au monde des odeurs. Il a le sens de l'odorat extrêmement développé qui lui permet non seulement de reconnaître toutes les odeurs et de s'en souvenir (il a une mémoire olfactive phénoménale), mais également de décortiquer un parfum avec son nez en décomposant et analysant chacun de ses molécules, puis surtout de se rappeler des odeurs et les assembler mentalement pour créer des parfums issus de son imagination (tous ces éléments me font penser qu'il possède plus un superpouvoir surhumain qu'un don, mais à par ce "détail", pas de surnaturel )

Le but de sa vie est de créer le meilleur parfum du monde, parfait, dont il se servira pour dominer l'humanité. Parce qu'il pense que le centre du monde réside dans les odeurs, c'est-à-dire que l'impression qu'à individu d'un autre se décide surtout grâce à l'odeur et non à l'apparence (ça m'a fait réfléchir d'ailleurs ! pourquoi pas ? ^^), et qu'en possession de ce parfum il pourra asservir tous ceux qui l'auront sentit. * Pour accomplir son rêve, il ira très loin...

Beaucoup de passages ne sont pas très rassurants... Un meutre dans la tête du meurtrier, vraiment horrible :S

Bref, un personnage principal hors du commun qui m'a fait froid dans le dos ! Ses pensées sont vraiment effrayantes !

 

Après cette lecture, j'en sais un peu plus sur la vie des français au XVIIIème siècle, surtout sur les habitants de Paris :) J'avais déjà entendu parler de la mauvaise odeurs des villes à cause des ordures que les gens jetaient dans la rue par la fenêtre et à l'absence de pavés, mais là on a plus d'informations, je m'imaginais tous les décors très bien grâce aux descriptions (surtout olfactives ). Je me dis que c'est incroyable le nombre de changements entre la vie qu'ils avaient et la notre aujourd'hui en si peu de temps (300 ans c'est peu sur l'échelle de l'Histoire) !

Un autre aspect de ce livre : on apprend pas mal de chose sur l'art de la parfumerie en France dans cette période, les techniques utilisées... Intéressant, surtout que je ne m'y connaissais pas du tout ^^

 

Enfin, il faut que je détaille ce que j'ai préféré dans le livre : tout ce qui concerne les odeurs, tellement bien écrit et décrit que j'avais l'impression de les sentir; d'ailleurs pendant ma lecture je reniflait assez souvent pour essayer de capter une odeur xD J'ai même l'impression que je fais plus attention aux odeurs et parfums qui m'entourent depuis que je l'ai lu !  Ça m'a fait réfléchir sur le fait qu'il y a en effet des milliers d'odeurs qui nous entourent tous les jours et qu'on y fait pas attention (sauf quand elle est mauvaise :p) et on en a beaucoup qui sont citées dans le livre ! D'ailleurs comme dit Grenouille on a pas assez de vocabulaire pour bien les qualifier !


      L'écriture originale, avec toutes ces descriptions d'odeurs, m'a bien plue, j'aimerais bien lire un autre livre de cet auteur pour voir si ces autres romans sont aussi particuliers ! 

Donc je vous le recommande fortement, une histoire étrange et passionnante, c'est inhabituel donc profitez-en, on ne croise pas souvent des livres comme ça 

 

Ma note

9,5/10 

 

Extraits

 

* Un extrait où l'on peut voir sa folie et son ambition :

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv62123675.gif

 

 

 

«Oui, il faudrait qu'ils l'aiment, lorsqu'ils seraient sous le charme de son parfum; non seulement qu'ils l'acceptent comme l'un des leurs, mais qu'ils l'aiment jusqu'à la folie, jusqu'au sacrifice de soi, qu'ils frémissent de ravissement, qu'ils crient, qu'ils pleurent de volupté, sans savoir pourquoi, il faudrait qu'ils toment à genoux comme à l'odeur de l'encens froid de Dieu, dès qu'ils le sentiraient, LUI, Grenouille ! Il entendait être le Dieu tout-puissant du parfum, comme il l'avait été dans ses rêveries, mais que cette toute-puissance s'exerce dorénavant dans le monde réel et sur des êtres humains réels. Et il savait que cela était en son pouvoir. Car les hommes pouvaient fermer les yeux devant la grandeur, devant l'horreur, devant la beauté, et ils pouvaient ne pas prêter l'oreille à des mélodies ou à des paroles enjôleuses. Mais ils ne pouvaient se soustraire à l'odeur. Car l'odeur était soeur de la respiration. Elle pénétrait dans les hommes en même temps que celle-ci; il ne pouvaient se défendre d'elle, s'ils voulaient vivre. Et l'odeur pénétrait directement en eux jusqu'à leur coeur, et elle y décidait catégoriquement de l'inclinaison ou du mépris, du dégoût et du désir, de l'amour et de la haine. Qui maîtrisait les odeurs maîtrisait le coeur des hommes.»

p. 173 de l'édition Le livre de poche 2008

 

http://photo.goodreads.com/books/1179317122l/902582.jpg   http://photo.goodreads.com/books/1179317225l/902616.jpg


* L'adaptation cinématographique de Tom Tykwer : Le parfum : histoire d'un meutrier

 

http://www.mercadoc.org/images/evenements/Le-Parfum-1.jpg

Le titre original est : Das Parfum : eine Geshischte eines Morders


 

J'ai donc regardé le film après avoir lu le livre, pour pouvoir comparer les deux :) Il s'agit d'un film du réalisateur allemand Tom Tykwer sortit en 2006, et dont l'acteur principal est Ben Whishaw qui joue le personnage Jean-Baptiste Grenouille (les noms des autres acteurs sont en légende des images plus bas ).

J'attendais beaucoup de ce film qui adapte à l'écran le très bon roman de Patrick Süskind, et j'avoue qu'il est pas mal ! Bon, pas aussi bien que le livre mais quand même très réussit ! :D


Les décors de l'époque (les rues, les ateliers de parfumeur et les costumes) sont bien faits et les acteurs jouent bien, petite préférence pour Alan Rickman (c'est l'acteur qui a le rôle de Rogue/Snape dans Harry Potter ) qui joue Antoine Richis vraiment très bien, je trouve que c'est le meilleur acteur du film ;D

Physiquement, les acteurs correspondent parfaitement aux descriptions du livre et à ce que j'imaginais !

C'est dommage que dans le film, on ne voit pas plus le côté découverte des odeurs de Grenouille, l'histoire est plus concentrée sur l'intrigue des meurtres et de l'obsession de l'abominable génie pour le parfum envoûtant des jeunes filles (même si c'est un élément important !)

Les moments qui faisaient peur (en tout cas à moi :p) dans le livre sont encore mieux dans le film ! Normal, avec les images, la ptite musique exprès pour mettre l'ambiance flippante.. ^^

Quelques passage ont été enlevés, mais c'est pour ne pas faire de longueurs comme dans le livre (elles ne m'ont pas ennuyées hein ) avec par exemple le passage sur la caverne qui dure longtemps dans le livre mais zappé dans le film. La scène vers la fin avec la foule (je ne précise rien, no spoiler !) est très bien comme je l'imaginais, vraiment sympa la façon de filmer et la musique.. un peu flippant mais assez drôle aussi ^^ Je dois dire que je trouve ça un peu space et tiré par les cheveux, mais génial !

 

Bref c'est un bon film qui respecte le livre, j'ai beaucoup aimé 

 

Quelques images :


http://www.sallesobscures.com/photos/4497011.jpg

Jean- Baptiste Grenouille alias Ben Whishaw

 

http://i87.servimg.com/u/f87/13/47/38/40/leparf10.jpg

Grenouille captivé par l'odeur de la jeune fille aux prunes (jouée par Karoline Herfurth)

 

http://imados.fr/history/7/1/4/dustin-hoffman-et-ben-whishaw.jpg

Guisseppe Baldini (Dustin Hoffman) qui apprend le métier de Parfumeur à Grenouille

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/d/dc/Le_Parfum_-_Grenouille_chez_Giuseppe_Baldini.JPG/800px-Le_Parfum_-_Grenouille_chez_Giuseppe_Baldini.JPG

Grenouille créant un parfum dans l'atelier de Baldini

(les décors sont bien fait, hein ? )

 

http://www.cinemovies.fr/images/data/photos/G32811234185918.jpg http://a.bricout.free.fr/images/wallpapers/7000/i_7353_1ff299c731a7573d8be74cad48f0b771.jpeg

La belle Rachelle Hurd-Wood dans le rôle de Laura Richis

 

 

http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/36/23/59/18872812.jpg

Antoine Richis, le père de Laura, très bien interprêté par Alan Rickman



Vous pourrez lire d'autres avis sur sa page bibliomania de livraddict :livraddict logo big

 

 

Livre faisant partie des :

Challenge Petit Bac

(catégorie objet)

http://storage.canalblog.com/56/50/520512/59180916.jpg

 

Challenge ABC

(lettre S)

      http://4.bp.blogspot.com/_3XYgfP46IoM/TSC4j-mEMJI/AAAAAAAAAKU/7ib_KhCcDDw/s1600/26-26-ban.jpg

 

Et Challenge Regarde ce que tu lis !

(ma quatrième participation )

Repost 0
Published by Anasthassia Anasthassia =) - dans Livres
commenter cet article
23 décembre 2011 5 23 /12 /décembre /2011 12:12

Couverture Confessions d'une accro du shopping    http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv57082562.jpg  http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv16824991.jpg  http://www.images-chapitre.com/ima3/newbig/807/1204807_3122836.jpg  http://www.images-chapitre.com/ima1/newbig/395/32215395_9413286.jpg  http://www.images-chapitre.com/ima1/newbig/470/30081470_6133958.jpg  http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv9561986.jpg

 

Quatrième de couverture

 

Votre job vous ennuie à mourir ? Vos amours laissent à désirer ? Rien de tel qu’un peu de shopping pour se remonter le moral… C’est en tout cas la devise de Becky Bloomwood, une jolie Londonienne de vingt-cinq ans. Armée de ses cartes de crédit, la vie lui semble tout simplement magique ! Chaussures, accessoires, maquillage ou fringues sublimes… rien ne peut contenir sa fièvre acheteuse, pas même son effrayant découvert. Un comble, pour une journaliste financière qui conseille ses lecteurs en matière de budget ! Jusqu’au jour où, décidée à séduire Luke Brandon, un jeune et brillant businessman, Becky s’efforce de s’amender, un peu aidée, il est vrai, par son banquier, qui vient de bloquer ses comptes… Mais pourra-t-elle résister longtemps au vertige de l’achat et à l’appel vibrant des soldes ?

 

[J'ai lu l'édition Pocket ~ publiée en 2004 ~ 371 pages]

 

Mon avis

 

* Le livre


Ce bestseller très connu dans le domaine de la chick-lit faisait partie de 3 de mes challenges et m'a été conseillé par ma soeur. J'ai adoré cette lecture légère, drôle et qui m'a fait passé un bon moment de détente ! 

 

Le principal atout de cette histoire est son héroïne explosive et déjantée (un peu folle sur les bords ^^) : Rebecca Bloomwood, jeune londonienne de vingt-cinq ans.

Le titre où Rebecca (dite Becky) est qualifiée d'"accro" fait référence à son addition plus qu'importante pour le shopping : pour elle, faire les magasins est comme sa drogue ! Dès qu'elle a un coup de blues, qu'elle veut se mettre de bonne humeur ou même qu'elle s'ennuie, elle n'hésite pas et fonce droit dans les boutiques (bien sûr qui ne manquent pas à Londres). Tout est bon à acquérir : chaussures, sacs, maquillage et vêtements en tout genre n'ont plus aucun secret pour elle ;) Même lorsque qu'elle part ailleurs dans la ville et que ce n'est pas du tout son but, si elle croise un magasin de marques, elle ne peut pas s'empêcher d'entrer et d'acheter quelque chose ! Pas étonnant qu'avec toutes ses dépenses et son petit salaire, elle soit énormément surendettée ! Elle est en effet incapable de gérer son budget et de se retenir de dépenser beaucoup d'argent, surtout pour choses inutiles (par exemple les habits dont elle ne manque surtout pas mais qu'elle continue d'acheter et d'acheter encore...) Le comble est que cette dépensière de folie travaille pour un magasine de la finance ! Pendant qu'elle écrit des conseils aux gens pour qu'ils réussissent à bien gérer leur budget, elle rêve des bottes Dolce & Gabbana qu'elle va acheter après le boulot 

Becky est un personnage attachant et a une personnalité spéciale que je n'avais jamais croisée ! Un de ses principaux traits de caractère est son éternel optimisme : quel que soit sa situation catastrophique, elle garde quand même le sourire en voyant le bon côté des choses (ou en préparant mentalement sa prochaine virée shopping ^^). Il lui suffit de mettre ses soucis dans un coin de sa tête pour tout oublier et se remettre de bonne humeur ! Ça lui donne un petit côté candide et accentue son manque du sens de la réalité !

Ce qui m'amène à parler d'une autre facette de son personnage : elle est complètement inconsciente (et insouciante) ! Elle reçoit une lettre sinistre de son banquier à propos de tout l'argent qu'elle doit rembourser ? Pas de problème, on la cache au fond d'un tiroir et c'est oublié ! Il l'appelle au téléphone ? Une excuse improbable et c'est expédié ! (elle a la mononucléose, son chien est mort... si ça se ne sont pas des excuses tirées par les cheveux ! ^^). Voilà comment elle fonctionne et comment, mensonge sur mensonge, elle va finir par s'enliser dans de gros problèmes...

Le bel homme d'affaires Luke Brandon ne la laisse pas indifférente et elle va finir par vouloir améliorer sa situation, mais comment ? Se débarrasser de toutes ses habitudes coûteuses est plus dur à dire qu'à faire...

Je dois parler de la capacité (que j'admire un peu :p) de Becky à "brasser de l'air", c'est-à-dire de dire des choses sur des sujets qui lui sont étrangers et paraître à l'aise dans le sujet ^^ En effet, elle travaille depuis plusieurs années dans un journal de finance en écrivant des articles, parle à des gens spécialisés dans des conférences de presse... alors qu'elle n'y comprend rien ! x) Quand on lui pose des questions embarrassantes, elle arrive toujours à sortir quelque chose et son ignorance totale passe incognito !

Cela donne des situations amusantes (surtout quand elle essaye de se sortir d'un problème et prend une solution stupide qui ne fait qu'empirer les dégâts ^^), ce qui, en plus de Becky qui fait et dis des choses très drôles sans s'en rendre compte, met beaucoup d'humour dans le livre 

 

En conclusion, j'ai passé un super moment avec cette lecture amusante et je vous conseille de faire pareil 

 

Ma note

9/10 

 

Extraits

 

Trois extraits qui m'ont fait rire et qui montrent l'adoration de l'accro du shopping pour les magasins  (son obsession fait un peu peur, des fois x)) 

 

http://lebuzz.info/wp-content/uploads/2009/02/photos-entrevue-interview-isla-fisher-confession-une-accro-au-shopping-300.jpg

«- Salut, dis-je en essayant de rester calme. Vous... vous faites des soldes ?

- Oui.

La fille blonde me sourit.

- C'est plutôt inhabituel pour nous.

Je parcours la pièce des yeux et aperçois des rangées d'écharpes soigneusement pliées. Au-dessus de chacune d'elles, une petite étiquette vert foncé indique : "-50%". En velour imprimé, soie ornée de perles ou de cachemire brodé, toutes arborent la signature discrète "Denny and George". Il y en a partout. Par où commencer ? La panique me gagne.

- Je crois que vous avez toujours aimé celle-ci, dit la vendeuse sympa en retirant de la pile placée devant elle une écharpe bleu-gris chatoyante.

Mais oui ! Je m'en souviens. Son velour soyeux est imprimé d'un  bleu plus pâle, parsemé de perles irisées. En la regardant, je sens d'invisibles fils m'attirer vers elle. Je dois la toucher. Je dois la porter. Je n'ai jamais vu un étoffe aussi belle. La fille retourne l'étiquette. "340 livres soldé 170". Elle s'approche, drape l'écharpe autour de mon cou et je contemple mon reflet dans la glace.

Aucun doute. Il me faut cette écharpe. Il me la faut. Elle rend mes yeux plus grands, ma coupe de cheveux plus chic, je suis transformée. Elle ira avec tout. Les gens parleront de moi comme de la fille à l'écharpe Denny and George.»

p. 24 - 25 de l'édition Pocket 2004

 

«Je pense que le shopping devrait figurer dans les risques cardio-vasculaires. Mon coeur ne bat jamais aussi fort que lorseque je vois un panneau "soldé à 50%" (...)

Ah ! cet instant ! L'instant où vos doigts se replient autour des poignées d'un sac lisse et brillant et que toutes les choses splendides qui se trouvant à l'intérieur vous appartiennent. À quoi le comparer ? C'est comme ne pas manger à sa faim plusieurs jours de suite puis se bourrerde toasts chauds au beurre. C'est comme se réveiller et réaliser que c'est le week-end. Ou comme un orgasme. Tout le reste est expulsé de votre esprit. C'est du plaisir à l'état pur.»

p. 40 - 41 de l'édition Pocket 2004

 

«J'ai BESOIN de m'offrir quelque chose. Juste une babiole. Un T-shirt ou un bain moussant... Je ne dépenserai pas beaucoup.

Je pousse déjà les portes. Quel soulagement ! La chaleur, les lumières. Je retrouve mon élément. C'est mon habitat naturel.»

p. 258 de l'édition Pocket 2004

 


 

* L'adaptation cinématographique de P.J. Hogan

 

http://www.filmze-streamiz.com/images/film/22-10-10_070420_1244314631_5.jpg 

 

Après ma lecture, j'ai regardé l'adaptation cinématographie réalisée par P.J. Hogan et sortie en 2009, que j'avais déjà vu plusieurs fois et beaucoup aimé !  Les acteurs principaux sont Isla Fisher dans le rôle de Rebecca Bloomwood et Hugh Dancy pour interprêter Luke Brandon.

Le scénario du film n'est en fait pas uniquement inspiré du premier tome de la saga, mais aussi du second ! Voilà pourquoi l'histoire se passe à New York et non à Londres, et autres détails qui apparaissent dans L'accro du shopping à Manhattan et pas dans Confessions d'une accro du shopping. C'est donc dommage que je l'ai vu avant d'avoir lu le tome 2, ça m'a fait des spoilers, mais comme ça il y a peut-être plus d'éléments dans le film donc il est mieux :)

J'aime bien l'actrice principale et sa manière de jouer la personalité originale de Becky, son petit air attendrit et fasciné à la fois devant un modèle qui lui plait.. ^^

J'ai trouvé Hugh Dancy, celui qui joue Luke, il joue bien l'homme d'aiffaires passionné et j'ai adoré son expression lorsequ'il regarde bizarrement Becky (quand elle se met une fois de plus dans une situation ridicule), l'air de dire «heu... ^^'»  En plus il est plutôt beau gosse :p

La fameuse scène de l'écharpe prend toute son importance dans le film et correspond au livre, à un détail près : sa couleur ! Je sais que c'est encore du chipotage mais dans le livre elle est bleu-gris alors que dans le film elle es verte ! Détail qui me stresse ! xD En même temps cette couleur va peut-être mieux à l'actrice... :p

J'ai bien aimé comment ce sont les mannequins qui parlent à Becky et lui donnent envie d'acheter leurs produits pour montrer son subconscient qui lui incite à acheter, c'était marrant : "Eh Becky, regarde ce que j'ai !" ^^

Je trouve que tout l'humour du livre n'est pas aussi présent dans le film, mais il reste très drôle quand même !

 

Donc un film sympa à voir entre amis, vivement que je lise le tome 2 L'accro du shopping à Manhattan, qui est encore meilleur que le 1er ! 

 

Quelques images :


http://photosblog.top-news.fr/confessions-d-une-accro-du-shopping.jpg  http://labelleetleblog.files.wordpress.com/2009/02/012809_fisher_300x400.jpg  

      Isla Fisher alias Rebecca Bloomwood, dans toute sa splendeur 

 

 

http://imworld.aufeminin.com/dossiers/D20090316/accro-debarque-152043_L.jpg

Moment d'action dans la ruée vers les soldes !


http://static1.ozap.com/articles/4/27/52/34/@/2062100-confessions-d-une-accro-du-shopping-diapo-1.jpg

Un peu trop cher ?

 

http://2.bp.blogspot.com/-7zen8yLw6-w/TgNTGXQ7MXI/AAAAAAAAACs/hbMQSZp5ueY/s1600/01811576-photo-isla-fisher-dans-confessions-d-une-accro-du-shopping.jpg

Tout un magasin ! Le choix devient difficile...


http://www.twikeo.com/images/cinema/1624/5.jpeg

On voit en fond la ville de New York, c'est là que le film se passe puisque c'est là qu'elle emménage dans le tome 2

 

 http://www.cinemovies.fr/images/data/photos/16070/G16070_1763823758.jpg

Et voilà le beau Hugh Dancy, alias Luke Brandon 

 

 

 

La bande-annonce du film :

 

 

 

      Vous pourrez lire d'autres avis sur sa page bibliomania de livraddict :

livraddict logo big

 

 

Saga L'accro du shopping

Tome 1 : Confessions d'une accro du shopping

Tome 2 : L'accro du shopping à Manhattan (PaL)

Tome 3 : L'accro du shopping dit oui (PaL)

Tome 4 : L'accro du shopping à une soeur (PaL)

Tome 5 : L'accro du shopping attend un bébé [PaL]

Tome 6 : Mini-accro du shopping

 

 

Lecture faisant partie des :

Challenge ABC

(lettre K)

http://4.bp.blogspot.com/_3XYgfP46IoM/TSC4j-mEMJI/AAAAAAAAAKU/7ib_KhCcDDw/s1600/26-26-ban.jpg

 

Chick-lit Challenge

(premier livre lu !)

345934.jpg

 

et Challenge Regarde ce que tu lis !

(3ème livre-film lu-chroniqué )

Repost 0
Published by Anasthassia Anasthassia =) - dans Livres
commenter cet article
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 17:45

http://dismoicequejelit.canalblog.com/images/geisha_couv2.jpg  http://www.renaud-bray.com/ImagesEditeurs/PG/729/729583-gf.jpg  http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv6343455.jpg

 

Quatrième de couverture


À neuf ans, dans le Japon d'avant la Seconde Guerre mondiale, Sayuri est vendue par son père, un modeste pêcheur, à une maison de plaisir de Kyoto. Dotée d'extraordinaires yeux bleus, la petite fille comprend vite qu'il faut mettre à profit la chance qui est la sienne. Elle se plie avec docilité à l'initiation difficile qui fera d'elle une vraie geisha.

Art de la toilette et de la coiffure, rituel du thé, science du chant, de la danse et de l'amour : Sayuri va peu à peu se hisser au rang des geishas les plus convoitées de la ville. Les riches, les puissants se disputeront ses faveurs. Elle triomphera des pièges que lui tend la haine d'une rivale. Elle rencontrera finalement l'amour...

Écrit sous la forme de mémoires, ce récit a la véracité d'un exceptionnel document et le souffle d'un grand roman. Il nous entraîne au cœur d'un univers exotique où se mêlent érotisme et perversité, cruauté et raffinement, séduction et mystère.  

   

[J'ai lu l'édition Le livre de poche ~ publié en 1997 ~ 575 pages]

 

 

Mon avis

 

* Le livre


J'ai voulu lire ce livre parce que j'ai entendu parler (en bien) du film qui a suivit le livre, et qu'après avoir lu Métaphysique des tubes, livre de Amélie Nothomb parlant du Japon, j'avais envie d'en savoir un peu plus sur ce pays.

C'était une très belle lecture et un beau coup de coeur ! Je ne pensais pas que j'aimerais autant un livre classé "historique", pourtant je n'ai pas du tout sentit ce côté, tant le côté romancé de l'histoire était intéressant ! 

L'histoire est écrite sous forme de témoignage autobiographique à la première personne, raconté par l'illustre geisha Sayuri Nitta qui raconte son évolution et comment elle est passée de "la petite Chiyo de Yoroido" à "la grande Sayuri de Kyoto", comme il est dit dans le prologue.

Après, le récit commence et on fait la connaissance de Chiyo, fillette de neuf ans habitant un petit village de pêcheurs appelé Yoroido. Elle vit avec son père, un vieux pêcheur, sa mère malade et sa grande soeur de quinze ans Satsu. Sa vie bascule lorsque que sa soeur et elle sont vendues et arrachées à leur village natal puis emmenées à Kyoto. Grâce à ses beaux yeux bleus (inhabituels dans la région), Chiyo se retrouvera dans une okyia (maison de geishas) dans le quartier de Gion. Elle va alors commencer son apprentissage difficile pour devenir une geisha de qualité, mais son parcours sera plein d'obstacles, à commencer par Hatsumomo, la belle geisha de l'okyia, qui a désigné la pauvre Chiyo comme son ennemie et souffre-douleur...


Vous vous demandez peut-être qu'est ce qu'une geisha ? Elle est avant tout une artiste qui dédie sa vie aux arts traditionnels japonnais : 

« J'ai parlé du cours de shamisen, avec Mme Souris. Toutefois, une geisha doit apprendre d'autres arts. Le "gei" de geisha signifie "arts", le mot geisha artisan, ou artiste. »

p. 205 de l'édition Le livre de poche 1997

Elle fait payer ses services à ses clients qui sont des hommes et leur tient compagnie dans des salons de thés : elle a pour rôle de les divertir et les séduire.


Chiyo est une petite fille adorable et très intelligente. Elle a beaucoup d'imagination et aime faire des métaphores, d'ailleurs ses images sont souvent poétiques ^^

« Dans notre village de pêcheurs, à Yoroido, je vivais dans ce que j'appelais une "maison ivre". Elle se trouvait près d'une falaise où le vent de l'océan soufflait en permanence. Enfant, j'avais l'impression que la mer avait attrapé un énorme rhume, parce qu'elle faisait des bruits sifflants. Il y avait même des moments où elle lâchait un gros éternuement - un coup de vent chargé d'embruns. J'en déduisis que notre petite maison avait dû s'offenser des éternuements que lui crachait l'océan en pleine face, et qu'elle s'était mise à pencher vers l'arrière parce qu'elle voulait s'en écarter. Elle se serait sans doute écroulée, si mon père n'avait pas taillé un madrier dans l'épave d'un bateau de pêche pour soutenir l'avant-toit. Ainsi, la maison ressemblait à un vieil homme éméché, qui s'appuie sur sa canne. »

p.17 de l'édition Le livre de poche 1997

Elle est aussi naïve, au début en tout cas : elle rêve souvent et imagine des choses bien loin de la réalité. En effet, elle ne s'attendait pas du tout à être arrachée de sa ville pour être emmenée dans une okyia de geishas (dont elle ignorait même l'existance x)) lorsque M. Tanaka est venu la chercher, sa soeur Satsu et elle. Elle a également fait montré son courage et sa volonté dans sa résistance aux méchancetés d'Hatsumomo et sa tenacité malgré les épreuves difficiles qu'elle va subir. Sa vie est dure, elle va même penser plusieurs fois à abandonner mais heureusement, une certaine rencontre va lui redonner espoir... ;)

 

J'ai beaucoup aimé cet univers et cette ambiance spéciale. Tout le "théâtre de la société" qu'on voit m'a un peu rappelé les mondanités de la Cour de Louis XIV... La culture japonaise m'est plutôt inconnue et j'ai appris beaucoup de choses passionnantes sur l'art de devenir une geisha, comme la cérémonie du thé ou du saké, le rituel du kimono ou du maquillage... 

« Pour clore la matinée, j'étudiais la cérémonie du thé. On a écrit maints ouvrages sur le sujet, aussi ne vais-je pas entrer dans les détails. Pour l'essentiel, sachez que la cérémonie du thé est célébrée par une ou deux officiantes. Assises devant leurs invités, elles préparent le thé de façon traditionnelle. Elles utilisent de jolies tasses, des fouets en bambou. Même les invités s'intègrent au rituel, car il y a une façon de tenir sa tasse, et une façon de boire le thé. Ne pensez pas que l'on s'assoie pour boire une tasse de thé. Il s'agit davantage d'une danse, d'une méditation, qui se pratique assis sur ses talons. Le thé - des feuilles réduites en poudre - sera battu dans l'eau bouillante jusqu'à former un breuvage vert et mousseux, ou "matcha", très peu apprécié des étrangers. Ce thé ressemble à de l'eau savonneuse de couleur verte. Il a un goût amer, auquel il faut s'habituer.

Dans la formation d'une geisha, la cérémonie du thé a une grande importance. Il n'est pas rare qu'une réception chez un particulier commence par une brève cérémonie du thé. Les hommes qui assistent aux danses du printemps, à Gion, se voient servir le thé par des geishas avant le spectacle. »

p. 208-209 de l'édition Le livre de poche 1997

... et sur leur vie, bien remplie entre les cours (chants, danse, manières... c'est un art très raffiné et difficile !) et leur travail à l'okyia (puis après les soirées dans les maisons de thé une fois que l'apprentie devient officiellement geisha). Il y a aussi les combats de sumos et les ballets de danse.

« Une apprentie geisha doit maîtriser la pratique de plusieurs arts, ce qui n'est pas simple. En outre, elle mène une vie trépidante. Elle passe la matinée en cours, et travaille l'après-midi et le soir à l'okyia. Elle ne dort que quatre ou cinq heures par nuit. »

p. 209 de l'édition Le livre de poche 1997


« Après le tambour, la flûte et le shamisen, je prenais une leçon de chant. Nous chantons beaucoup, dans les fêtes, au Japon - les hommes viennent à Gion pour ses fêtes. (...)

Nous étudions cinq genres de chants différents - il en existe des dizaines. Il y a des chansons populaires, de longs morceaux chantés extraits du théâtre Kabuki, et de cours poèmes musicaux. Je ne pourrais tous les décrire. Mais je trouve la plupart de ces pièces musicales enchanteresses, même si les étrangers ont plutôt l'impression d'entendre des chats miauler dans la cour d'un temple que d'assister à un concert. Les chants traditionnels japonnais sont très "gazouillants" - des sons de gorge, généralement émis par le nez. Cela dit, tout dépend à quoi est habituée votre oreille. » 

p.207 de l'édition Le livre de poche 1997

Avec tous ces éléments qui sont nouveaux pour moi, j'ai trouvé l'histoire originale ! (en tout cas ça change des romans plus occidentaux que je lis d'habitude ^^).

Il y a quelques nouveaux mots de vocabulaire spécifique à assimiler au début ("obi", "shamisen", "jorou-ya"... expliqués bien sûr ). 

 

On voit aussi les petits trucs et astuces que les geishas utilisent pour parvenir à leurs fins, j'ai adoré  Cette astuce m'a fait sourire :

« Les hommes ne s'intéressent qu'à une chose, tu t'en apercevra vite. Cela dit, rien ne t'empêche de flatter un monsieur en lui laissant croire qu'il voit des parties de ton corps que les autres ne voient pas. Quand une apprentie sert le thé comme tu viens de faire, et comme le ferait une servante, les hommes perdent espoir. Essaie encore, mais d'abord montre-moi ton bras.

Je laissai ma manche glisser jusque sous mon coude, et tendis mon bras pour que Mameha le voie. Elle le prit, l'examina de haut en bas.

- Tu as une belle peau, un joli bras. Fais en sorte que les hommes qui s'assoiront à côté de toi le voient au moins une fois.

Aussi continuai-je à servir du thé, jusqu'au moment où Mameha estima que j'exposais mon bras avec le naturel requis. Il ne s'agissait pas de remonter ma manche jusqu'au coude, c'eût été ridicule, mais d'écarter cette manche avec désinvolture, et de profiter de l'occasion pour montrer quelques centimètres de chair supplémentaires. D'après Mameha, la partie interne de l'avant-bras étant la plus émouvante, j'allais devoir m'arranger pour que les hommes l'entrevissent.

Elle me demanda de recommencer, en imaginant cette fois que je servais le thé à la maîtresse de l'Ichiriki. Je découvris mon bras de la même façon que tout à l'heure. Mameha fit la grimace.

- Enfin Sayuri, je suis une femme ! s'écria-t-elle. Pourquoi exhibes-tu ton bras comme ça ? Tu essaies probablement de me rendre jalouse ?

- De vous rendre jalouse ?

- Que pourrais-je penser d'autre ? Tu me montres combien tu es jeune et belle, alors que je suis déjà vieille et décrépite. A moins que tu n'aies voulu être obscène...

- Obscène ?

- Pourquoi aurais-tu exposé le dessous de ton bras avec une telle ostentation ?  Tu pourrais aussi bien me montrer la plante de ton pied ou l'intérieur de ta cuisse. Si je vois un bout de chair par hasard, ça va. Mais me montrer ton bras de façon aussi ostentatoire ! »

p. 241-242 de l'édition Le livre de poche 1997

Mais ma scène préférée est quand notre apprentie geisha apprend à arrêter un homme dans la rue d'un simple regard   (je vous la laisse découvrir vous-même, pour ceux qui l'ont lus c'est p. 230 de l'édition Le livre de poche 1997)

 

C'est vraiment très bien écrit, j'imaginais parfaitement tout ce que l'auteur racontait. On a beaucoup de superbes descriptions, en particulier de kimonos (qui donnent vraiment envie d'en avoir ou au moins d'en voir un ♥) :

« Et là, sur la marche de l'entrée, glissant ses pieds dans ses zoris laqués, m'apparut une femme d'une exquise beauté. Elle portait un kimono somptueux. Je n'aurais jamais pu imaginer quelque chose d'aussi beau. Déjà, le kimono de la geisha au physique ingrat, dans le village de M. Tanaka, m'avait impressionné. Mais celui-là était d'un bleu céruléen, avec des spirales ivoirines, figurant les tourbillons d'une rivière. Des truites scintillantes filaient dans le courant. Des arbres bordaient l'onde. Il y avait un petit cercle doré à chaque point de contact entre les feuilles vert tendre et l'eau. Je ne doutait pas que ce kimono fût en soie, ainsi que l'obi, brodé dans des tons pastel, jaune et vert. Ce kimono était extraordinaire, tout comme la femme qui le portait. Elle avait le visage maquillé en blanc, un blanc éclatant comme un flan d'un nuage éclaboussé par le soleil. Sa coiffure, deux lobes noirs brillant du même éclat sombre que la laque, était ornée de diverses parures d'ambre sculpté et d'une barrette, ou pendillait de minuscules lamelles argentées, miroitant au moindre mouvement. »

p. 59-60 de l'édition Le livre de poche 1997

 

Malgré ma réticence aux livres historiques en général, je suis très contente d'avoir découvert celui-ci ! Peut-être que je tenterais encore l'expérience ;)

C'est le genre de livre qui fait voyager, une histoire magnifique à ne pas manquer !!

 

Ma note

10/10 http://idata.over-blog.com/0/35/00/69/smiley_-_emoticone_anim__-_amour_coeur_qui_bat_2.gif

 

Extraits


J'avoue que je me suis lâchée pour le nombre d'extraits x) Mais il a plein de beaux passages, j'étais obligée ! ;p J'en ai mis beaucoup dans mon avis pour illustrer ce que je disais, mais il y en a encore deux plus philosophiques que j'ai trouvé sur booknode et que je voudrais ajouter 

 

http://storage.canalblog.com/49/65/321124/17345352.jpg

« Nous savons qu'un paysage d'hiver, avec des arbres couverts de neige, sera méconnaissable au printemps. Toutefois, je n'avais jamais pensé qu'il pouvait en être de même pour nous, humains. Quand j'appris que [spoiler surlignez mes parents étaient morts], ce fut comme si j'avais été ensevelie sous une grosse couche de neige. Mais avec le temps, la neige avait fondu. A la place apparaissait un paysage que je n'avais jamais vu, ni même imaginé. A la veille de mes débuts, j'étais comme un jardin où de jeunes pousses commençaient à percer. On ne savait pas encore à quoi elles allaient ressembler. Je débordais d'excitation. Au milieu de mon jardin imaginaire se dressait une statue : celle de la geisha que je désirais devenir. »

 

« Dans mon adolescence je pensais que ma vie eut été plus facile si Mr Tanaka ne m'avait pas arraché à ma petite maison ivre. Aujourd'hui je sais que notre univers n'est pas plus réel qu'une vague qui se dresse à la surface de l'océan quelles que soient nos luttes nos triomphes, quelle que soit la façon dont ils nous affectent, ils ne tardent pas à se fondre en un lavis, à s'estomper, comme de l'encre diluée sur du papier. »

 

Et pour finir une belle phrase que j'ai beaucoup aimé, mais attention ne surlignez pas si vous n'avez pas lu le livre !

ATTENTION SPOILER

* J'ai adoré l'histoire d'amour super romantique entre Sayuri et le Président ;D Je l'aimais bien dès le début celui-là ♥ lol

« Je suis sure d'une chose, c'est que chacun des pas que j'ai fait, du jour où je vous ai rencontré sur ce pont, n'avait d'autre but que de me rapprocher de vous. »*

FIN DU SPOILER

 


* L'adaptation cinématographique de Rob Marshall

 

http://geishasworld.bloxode.com/images/114243179428.jpg

 

Après avoir lu le livre, j'ai regardé l'adaptation du roman en film (appelée "Mémoires d'une geisha") réalisée par Rob Marshall et parue en 2006, dont les acteurs principaux sont interprètés par Zhang Ziyi (Sayuri), Suzuka Ohgo (la petite Chiyo), Gong Li (Hatsumomo), Michelle Yeoh (Mameha) et Ken Watanabe (le Président).


Je suis très contente de l'adaptation, c'était un très bon film qui a parfaitement respecté l'esprit du livre !  

Même si (aller la petite critique d'éléments sans importance :p) quand on vient de lire le livre il y a quelques détails différents (par exemple : Chiyo est née l'année du singe dans le livre, mais l'année du coq dans le film... mais bon j'avoue que je chipote pour rien là :p fallait bien que je trouve une critique ! )

Les acteurs sont plutôt bien choisis, j'ai beaucoup aimé la petite Chiyo et la grande Sayuri, le Président est pas mal et mère, Mameha très bien, Hatsumomo et Nobi sont exactement comme j'imaginais ! ;D J'ai particulièrement aimé le jeu de la Pumpkin adulte vers la fin (son personnage est bien cerné !)...

Les décors m'ont beaucoup plus, c'est ressemblant à ce que j'imaginais, voire mieux dans certains très jolis cadres (comme celui de la fête des oliviers). On a beaucoup de belles images, comme le ballet "Le sacre du printemps" au théâtre où Sayuri danse très bien, avec son beau costume et ses évantails, ou les scènes de natures (fleurie avec les cerisiers...) =)

La mise en scène et la réalisation m'ont plues : les principales scènes ont été gardées et correspondent bien à l'histoire du livre, la petite musique japonaise en fond est sympa, les arrangements sont faits pour que le spectateur extérieur comprenne l'histoire malgré les explications réduites et la période de la guerre est bien amenée.

Coup de coeur pour la dernière scène, avec l'émotion et les super beaux décors (romantiiiques :p)... superbe ! http://idata.over-blog.com/0/35/00/69/smiley_-_emoticone_anim__-_amour_coeur_qui_bat_2.gif  Ma préférée du film ! (avec celle de la rencontre sur le pont ^^)


Vous l'aurez deviné, le film est largement à la hauteur de mes espérences et bien au niveau du livre (même si bien sûr, je préfère le livre car plus de détails, belle écriture etc ) !

 

Quelques images :


 

La petite Chiyo (Suzuka Ohgo), trop mimi cette actrice ^^

 

http://s.excessif.com/mmdia/i/57/5/3670575facxb.jpg?v=1

La fameuse glace après la scène du pont :)


http://data0.doremiblog.com/nekoelfie/mod_article2030853_3.jpg?2188

Zhang Ziyi alias Sayuri, danse avec les éventails *-* ♥

 

http://www.randomwire.com/wp-content/uploads/geisha1.jpghttp://www.moviesonline.ca/movie-gallery/albums/userpics//MoaG04.jpg

Danses pendant du spectacle "Le sacre du printemps" au théâtre, par Zhang Ziyi - Sayuri

http://www.sallesobscures.com/photos/425404.jpg

 

 

http://www.helloziyi.us/Pictures/ziyi-watanabe.jpg

Sayuri et le Président (joué par Ken Watanabe) à la fête des cerisiers en fleurs :)

 

 

La bande annonce du film :

 

      Vous pourrez aussi lire d'autres avis sur sa fiche bibliomania de livraddict :

http://img.over-blog.com/300x76/3/60/76/57/livraddict_logo_big.png

 

 

Lecture faisant partie des :

Challenge ABC

(c'est ma lettre G et j'en suis à 7/26)

http://4.bp.blogspot.com/_3XYgfP46IoM/TSC4j-mEMJI/AAAAAAAAAKU/7ib_KhCcDDw/s1600/26-26-ban.jpg

 

Challenge Petit Bac

(j'en suis à 4/7)

http://storage.canalblog.com/56/50/520512/59180916.jpg

 

et Challenge Regarde ce que tu lis !

C'est ma deuxième participation (livre-film chroniqués) :)

 

 

Si tu as eu le courage de lire le pavé que j'ai écris, bravo ! :p et merci :)


Repost 0
Published by Anasthassia Anasthassia =) - dans Livres
commenter cet article
17 décembre 2011 6 17 /12 /décembre /2011 10:47
Attention ! Cet avis peut contenir de légers spoilers pour ceux qui n'ont pas lu La Quête d'Ewilan (1, 2, 3) et Les mondes d'Ewilan (1, 2, 3) !
-
http://www.images-chapitre.com/ima0/original/095/274095_2735977.jpg http://www.images-chapitre.com/ima1/original/447/26325447_5867072.jpg
http://www.images.hachette-livre.fr/media/imgArticle/LGFLIVREDEPOCHE/2010/9782253022602-G.jpg  http://www.images-chapitre.com/ima1/original/262/154262_6099284.jpg

Quatrième de couverture

« Ellana, la voie des marchombres ne t'apportera ni richesse ni consécration, elle t'offrira en revanche un trésor que les hommes ont oublié : ta liberté. Si tu le désires, le peux accompagner tes premiers pas.
 - Que voulez-vous dire ? »

[J'ai lu l'édition Rageot ~ publiée en 2006 ~ 425 pages]


Mon avis
 
Je l'ai enfin lu ! Depuis le temps que j'en entend parler ! Surtout Pholi (alias Ellana  [son avis]) qui me l'a bien conseillé ! Il apparait souvent dans les meilleurs classements de livres (et pas seulement sur le site Livraddict !) et fait partie des Challenge Petit Bac (catégorie Prénom)Baby-challenge Jeunesse et Baby-challenge Fantasy :)
Le livre a beau être épais et, même si c'est écrit gros, il se lit vraiment vite tellement on est dans l'histoire ! J'ai eu du mal à décrocher et à m'arrêter de lire, GROS COUP DE COEUR :D 
  
Les deux premiers tomes de cette trilogie se situent avant celles d'Ewilan, et le troisième après elles, en finissant le cycle. J'avais adoré les personnages des deux trilogies d'Ewilan mais c'est Ellana qui était ma préférée, et ici elle est le personnage principal  C'était intéressant de voir comme l'adulte dans La Quête et Le monde d'Ewilan est devenue ce qu'elle est, d'où elle vient... on apprend plein de choses sur elle et j'ai beaucoup aimé ^^

 On ne s'ennuie pas dans cet univers où liberté, vitesse, silence, harmonie, fluidité sont les principaux buts de la mystérieuse Guilde des marchombres ! Il y a beaucoup d'émotions, d'amitié et d'action mais aussi un peu de philosophie et de poésie marchombre :) 
 Ellana va vivre pas mal de péripéties avant de rencontrer maître Jilano qui, comme on l'a apprit dans les trilogies d'Ewilan, va la guider sur la voie des marchombres (que j'ai adoré !!) Elle va vivre beaucoup d'épreuves difficiles pendant sa formation et pas mal voyager.... Bref, l'histoire d'Ellana est exceptionnelle ! 

Ellana est une jeune marchombre plutôt hors normes (rebelle ) mais extrêmement douée. Elle est super bien décrite et je l'imagine très bien en train d'escalader une falaise ou lancer une flèche comme c'est raconté ^^ Elle est courageuse face aux dangers et aime prendre des risques (des fois elle fait des trucs... vraiment fous !) J'aime bien ça façon de penser aussi ! C'est vraiment un très bon personnage ! :D
Elle fera la connaissance d'autres personnalités variées comme l'auteur les fait si bien, il y a Jilano que j'ai bien aimé et avec qui la relation priviliégiée avec la jeune fille (entre prof-élève mais bien plus encore) a été bien développée :)

Même si j'ai énormément aimé les aventures d'Ewilan, j'ai préféré celles d'Ellana, peut-être parce que c'est plus mature, et je pense que ça ira dans ce sens dans les deux prochains tomes !

La magnifique écriture * de Pierre Bottero [♥] (qui est mon auteur français préféré ) a comme créé un monde parallèle à l'intérieur de ce livre, et m'a donné l'impression que l'histoire réelle ! Il faut l'avoir lu pour comprendre ;p

Apparemment il y a un bonus dans l'édition de poche, avec "deux textes inédits de Pierre Bottero : la genèse de la trilogie et les grands thèmes du cycle", j'essayerais de l'emprunter quelque part pour les lire !

Un livre magique qui se classe directement parmi mes préférés  Je vais prendre mon temps pour lire les deux tomes suvants (qui sont dans ma PaL, je préfère faire durer cette saga le plus longtemps possible ^^

 

EDIT : je voulais citer le commentaire qu'a posté MinasTirith's Soldier sur la page bibliomania de livraddict  parce que c'est exactement ce que je ressens (et que c'est très bien écrit ) :

Il se dégage de Ellana un forte odeur de rêve aussi doux qu'une nuit d'été et aussi profond qu'une bonne poésie, un livre qui trouve miraculeusement le chemin et vous touche en plein coeur

 

Ma note

10/10 http://idata.over-blog.com/0/35/00/69/smiley_-_emoticone_anim__-_amour_coeur_qui_bat_2.gif

 

Extraits


Les extraits sont longs mais je trouvais criminel de raccourcir un de ces paragraphes 

 
Forme de réponse que l'on retrouve tout au long du livre ♥ :
« Il y a deux réponses à cette question, comme à toutes les questions tu le sais bien, celle du poête et celle du savant. Laquelle veux-tu entendre en premier ? » 
      

* Un exemple de superbe description que l'on a dans ce livre :
« Au matin du vingt et unième jour, Al-Jeit apparut. La cité se dressait au centre d'une plaine verdoyante, si merveilleuse qu'Ellana cru d'abord qu'elle rêvait. Elle arrêta sa monture et se tini immobile, le souffle court, se repaissant en silence du spectacle inouï.
Bastion inexpugnable, un éperon rocheux jaillisait de la plaine et s'élevait à la verticale sur une cinquantaine de mètres. Bâtie à son sommet, comme un songe accompli, la capitale de l'Empire n'était que lumière et défis à la pesanteur, audaces miroitantes et magie des formes. Une multitude de tours effilées s'élançaient vers le ciel, certaines de verre, d'autres d'or, de jade ou de nacre, des centaines de passerelles arachnéennes s'entrecroisaient en formant un délicat écheveau tandis que d'incroyables coupoles coiffaient des constructions oniriques.
On accédait à la cité par une rampe déliée qui filait droit vers une brèche ouverte au faîte du plateau rocheux. La rampe, comme taillée dans une améthyste géante, étincelait de mille feux oscillant du mauve pâle au violet soutenu. Juste avant d'atteindre la brèche, elle passait sous une impressionnante cascade tombant des hauteurs de la cité. L'eau rebondissait sur un invisible écran qui la protégeait et, captant la moindre nuance violine, parme ou rosée, jaillissait sur les côtés avant d'achever sa chute lumineuse dans la rivière qui courait autour du plateau.
Comme si la magnificence de la cité avait découragé les bâtisseurs, aucune contruction ne s'élevait dans la plaine. Al-Jeit se dressait seule, admirable et hiératique. »
p. 251-252 de l'édition Rageot


Juste parce que j'ai aimé ce passage 
« Ils s'étaient arrêtés un moment pour manger quand, au sortir d'un épaisse forêt de conifères, ils avaient atteit un plateau planté d'herbes rase dont la faible déclivité tranchait avec l'ascension qu'ils venaient d'effectuer. Si haut, que les arbres ne poussaient plus. L'herbe elle-même finissait par céder la place aux rochers et, encore plus haut, aux neiges éternelles. Pourtant, malgré l'attitude, il ne faisait pas froid. Le soleil, presque esival, frappait fort, ils avaient été heureux de pouvoir plonger leur visage dans l'eau fraîche d'un ruisseau. 
 Ils reprirent leur marche, chacun de leurs pas faisant jaillir des nuées d esauterelles colorées. La terre, gorgée d'eau, était songieuse. l'herbe grasse et le ciel d'un bleu qui flirtait avec le violet. Ellana sentait ses muscles échauffés par la longue montée jouer avec aisance, son coeur battre avec régularité. »
p. 323 - 324 de l'édition Rageot


Pour finir les extraits, juste un classique : la série de questions posées par Ehrlime à Ellana pour tester son aptitude à devenir march'ombre (je ne suis pas la première à le citer ), je trouve qu'il représente bien le livre !
« - Jeune Ellana, je vais te poser une série de questions. À ces questions, tu devras répondre dans l'instant, sans réfléchir, en laissant les mots jaillir de toi comme une cascade vive. Les mots sont un cours d'eau, la source est ton âme. C'est en remontant tes mots jusqu'à ton âme que je saurai discerner si u peux avancer sur la voie des marchombres. Es-tu prête ?
- Oui.
Une esquisse de sourire traversa le sourire d'Ehrlime.
- Qu'y a-t-il au sommet de la montagne ?
 - Le ciel.
- Que dit le loup quand il hurle ?
- Joie, force et solitude.
- À qui s'adresse-t-il ?
- À la lune.
- Où va la rivière ?
L'anxiété d'Ellana s'était dissipée. Les questions d'Ehrlime étaient trop imprévues, se succédaient trop rapidement pour qu'elle ait d'autre solution qu'y répondre ainsi qu'on lui avait demandé. Impossible de tricher. Cette évidence se transforma en une onde paisible dans laquelle elle s'immergea, laissant Ehrlime remonter le cours de ses mots jusqu'à son âme, puisque que c'était ce qu'elle désirait.
- Remplir la mer.
- À qui la nuit fait-elle peur ?
- À ceux qui attendent le jour pour voir.
- Combien d'hommes as-tu déjà tués ?
- Deux.
- Es-tu vent ou nuage ?
- Je suis moi.
- Es-tu vent ou nuage ?
- Vent.
- Méritaient-ils la mort ?
- Je l'ignore.
- Es-tu ombre ou lumière ?
- Je suis moi.
- Es-tu ombre ou lumière ?
- Les deux.
- Où se trouve la voie du marchombre ?
- En moi.
Ellana s'exprimait avec aisance, chaque réponse jaillissant naturellement, comme une expiration après une inspiration. Fluidité. Le sourire sur le visage d'Ehrlime était revenu, plus marqué, et une pointe de jubilation perçait dans sa voix ferme.
- Que devient une larme qui se brise ?
- Une poussière d'étoiles.
- Que fais-tu devient une rivière que tu ne peux pas traverser ?
- Je la traverse.
- Que devient une étoile qui meurt ?
- Un rêve qui vit.
- Offre-moi un mot.
- Silence.
- Un autre.
- Harmonie.
- Un dernier.
- Fluidité.
- L'ours et l'homme se disputent un territoire. Qui a raison ?
- Le chat qui les regarde.
- Marie tes trois mots.
- Marchombre. »
p. 276-277-278 de l'édition Rageot

http://lizlivre.l.i.pic.centerblog.net/lf4i6en8.jpg

Vous pourrez aussi lire d'autres avis sur sa fiche bibliomania de livraddict :
livraddict logo big 

Saga Ewilan - Ellana :

1ère trilogie : La Quête d’Ewilan 

Tome 1 : D'un monde à l'autre

Tome 2 : Les frontières de glace

Tome 3 : L'île du destin

2ème trilogie : Les mondes d’Ewilan

 Tome 1 : La forêt des captifs

Tome 2 : L'oeil d'Otolep

Tome 3 : Les tentacules du Mal 

3ème trilogie : Le pacte des Marchombres

 Tome 1 : Ellana

 Tome 2 : L'Envol (PaL)

 Tome 3 : La prophétie (PaL)

 

 

Livre faisant partie des :

 

Challenge Petit Bac

(catégorie Prénom, j'en suis à 3/7 !)

http://storage.canalblog.com/56/50/520512/59180916.jpg

 

Baby-challenge Jeunesse 

(j'en suis à 13/20 :))

http://uppix.net/d/4/4/4d67f1a0d11e6363606c760df49e0.jpg

 

Baby-challenge Fantasy 

(j'en suis à 8/20 : médaille de chocolat ^^)

http://uppix.net/7/a/6/f3f0a8bd4655489ee8bbbd89406fd.jpg

 

Repost 0
Published by Anasthassia Anasthassia =) - dans Livres
commenter cet article

Présentation

  • : Lire est un plaisir
  • Lire est un plaisir
  • : Salut ! Bienvenue sur mon blog où j'écris mon avis sur mes lectures ! J'espère que ça te plaira et que ça te sera utile ;) N'hésite pas à donner ton avis dans un commentaire ! Bonne lecture ☮
  • Contact

Tu Cherches Quelque Chose En Particulier ?

http://img.over-blog.com/120x120/1/86/07/38/wildpalFINcontour.png    Je compense le carbone de mon blog avec les Petits gestes écolos de bonial.fr
http://56.img.v4.skyrock.net/0358/84470358/pics/3121621905_1_9_xTJX07ok.gif

En ce moment, je lis :

  

Avis à venir (un jour... ?) :

(eh oui j'ai pris beaucoup de retard !)

_ Mercy Thomspon, Retour aux sources de Patricia Briggs

_ Persuation de Jane Austen (+ adaptation cinématographique)

_ Métaphysique des tubes de Amélie Nothomb

Le journal de Carrie de Candace Bushnell

_ Balzac et la Petite Tailleuse Chinoise de Dai Sijie (+ adaptation cinématographique)

_ Molly Moon et le livre de l'Hypnose de Georgia Byng

_ Si je reste de Gayle Forman

_ Maus de Art Spiegelman

_ Antigone de Jean Anouilh

_ Andromaque de Jean Racine

_ Journal d'un dégonflé, tome 1 de Jeff Kinney

_ Menteuse de Justine Larbalestier

_ 1984 de George Orwell

_ 18 lunes de Kami Garcia et Margaret Stohl

_ Les chroniques de Kane, tome 1 de Rick Riordan 

_ Gone, tome 4 de Michael Grant

_ Thérèse Raquin de Émile Zola

_ Candide de Voltaire

_ Andromaque de Racine

_ Phèdre de Racine

_ Antigone de Jean Anouilh

_ Oliver Twist de Charles Dickens

_ 2001 : L'Odyssée de l'espace d'Arthur C. Clarke

_ Je veux vivre de Jenny Downham

_ Le Dernier jardin, tome 1 de Lauren DeSefano

_ L'autre, tome 1 de Pierre Bottero

_ Comment (bien) rater ses vacances de Anne Percin


Chroniques perdues avec la mort de mon ancien ordi, à refaire (un jour...) :

_ La fôret des Damnés de Carrie Ryan

_ Pouvoirs Obscurs, tome 1 de Kelley Armstrong

_ Pouvoirs Obscurs, tome 2 de Kelley Armstrong

_ Fablehaven tome1 : Le sanctuaire secret de Brandon Mull

_ Precious de Sapphire (+ l'adaptation cinématographique)


Un p'tit lien ;)

livraddict logo big